Corse-du-Sud, Voyage
Laisser un commentaire

Dolce vita ajaccienne

Beaucoup vous le diront, il n’y a pas besoin de parcourir des milliers de kilomètres pour être dépaysé et s’évader de notre quotidien. Nous avons donc choisi de passer un week-end en amoureux dans le sud de la Corse entre Porticcio et Ajaccio pour changer d’air et créer une petite parenthèse après six mois sans congés.

La cité impériale (avouez que ça fait classe, obligé de le placer quelque part!) est en général notre destination pour faire coupure dans notre quotidien: jolies ruelles colorées, bons restaurants et promenades au bord de l’eau, Ajaccio sait nous faire penser à autre chose.

14089103_904461929688531_4635804384584996735_n14089218_904461799688544_4597206417090925137_n14045529_904461856355205_5779268012451182629_n14054998_904462683021789_6481758888875842135_n14045881_904461966355194_3685485990208747084_n14088669_904462133021844_3533719079187577114_n14021572_904462106355180_6085889586697330065_n

J’ai réservé au Radison blu resort & spa Ajaccio Bay il y a des semaines, pour notre week end j’avais envie de vraie détente, de belles choses et d’un endroit hors du commun.  Notre chambre est au rez-de-chaussée, vendue comme ayant une « vue sur colline » en réalité nous avions surtout « vue sur haies et toits de voitures garées » mais peu importe, nous n’étions pas vraiment là pour la vue.

Grande, beaucoup de rangement et une déco plutôt neutre, la chambre est simple et efficace même si je dois avouer que je n’ai pas été ébahie. La salle d’eau est petite mais super jolie (les lumières bleues c’est notre passion). Mais au fur et à mesure du temps passé dans la pièce des petits détails attirent notre attention… Des tâches d’abord sur la moquette à peu près partout, sur les murs, les portes, et surtout les draps. Pas très classe pour un quatre étoiles quand même, non?

La principale raison qui nous a amenés jusqu’au Radisson est son spa et son espace bien être. L’atmosphère est douce, apaisante et les couleurs dans les tons rosés m’ont conquise. Sauna, hammam, piscine chauffée et bain à remous ont fait notre bonheur pour un supplément de 12e par personne et par demie journée. En réalité nous avons soigneusement évité la piscine intérieure.. Dont la surface était recouverte de morceaux de peau (les mêmes qu’après un gros coup de soleil), le placo qui l’entoure baigne dans l’eau (moisissures bonjour) et la mosaïque est cassée à plusieurs endroits (j’ai mi le pied dans un gros trou et, j’avoue, j’ai flippé). Inacceptable pour un hôtel qui se veut être un établissement de luxe.

Ce court séjour que j’avais imaginé idyllique s’est finalement révélé basique, sans charme et parsemé de petites déceptions qui ont abouti à un sentiment global de « j’aurai dû réservé ailleurs ». Le paquet semble avoir été mi à l’ouverture de l’hôtel: tout est immense, la décoration est soignée mais l’entretien ne suit pas. Une propreté globale à revoir.

14095810_904462149688509_3307760597785770726_n14063902_904462066355184_1086690365935910701_n14064057_904462326355158_3867142081883663924_n14051771_904461979688526_8448505124944353418_n14022212_904462026355188_7197943667176694213_n14102372_904462039688520_6455235631090474462_n14089105_904462386355152_3972021480208674689_n

Côté restaurant nous avons misé sur une valeur sûre: le Petit Cheval Blanc, rue Bonaparte. Les burgers y sont à tomber (le Corleone est génialissime) et vous ne serez jamais déçus de vous être assis autour d’une table de ce restaurant. L’affluence du mois d’aout étant ce qu’elle est, à notre grande déception, même si nos plats étaient délicieux comme d’habitude, le service n’était pas au top du top malgré un personnel qui fait de son mieux.

14053998_904462676355123_4812616691915394293_n

Notre pause calme et détente aura été en réalité une visite du parc A Cupulatta, centre d’élevage et de protection des tortues. Plus de 3 000 tortues vivent ici, à l’ombre des chênes et à la fraicheur de la Gravona. De la jeune tortue de quelques centimètres à la tortue des Galapagos de plusieurs centaines de kilos, de l’inoffensive tortue de Hermann à la tortue alligator, de la plus terrestre à celle qui a des algues sur la tête: elles sont toutes là! Un vrai régal pour les amoureux des animaux (cf. mon comportement de gosse de 7 ans tout le long de la visite à base de « OHHH ET CELLE LA TU L’AS VUE??? ») et idéal pour une visite en famille, le parc vous accueille d’avril à mi novembre à des tarifs très abordables pour passer un bon moment.

Merci infiniment à Salomé et au parc pour cette invitation, on s’est régalés!

Toutes les infos sur leur site internet ACupulatta.com mais aussi sur Instagram @ACupulatta.

14064170_904462466355144_432159411725728714_n14100318_904462516355139_6331070164535697669_n14046122_904462473021810_1733789709775721530_n14089005_904469449687779_3223483615794825061_n

signature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s