Rome, Voyage
5 commentaires

Visiter Rome en quatre jours

L’année commence tout juste et nous voilà envolés pour l’Italie à l’aube d’une belle journée de janvier, Rome l’éternelle nous ouvre les bras pour une escapade en amoureux. Il est des lieux qui nous attirent inexorablement, des villes où l’on se sent chez soi dès son sol foulé. Rome si vaste et pourtant si chaleureuse, si touristique et pourtant si vraie m’a toujours fait rêver.

Cette ville aux mille visages est sans conteste l’une des plus belles villes du monde. Merveille d’architecture et sanctuaire des amoureux d’Histoire avec un grand H, on ne peut espérer la visiter en une fois. Chaque ruelle, chaque place, chaque monument est un prétexte à l’émerveillement. Rome où passé et présent se côtoient depuis des millénaires, véritable musée à ciel ouvert témoin de siècles d’histoire.

On ne s’ennuie jamais dans la Ville Eternelle, et je savais que ce voyage ne serait pas de tout repos si nous voulions en prendre plein les yeux. Nous avons eu la chance de pouvoir y séjourner cinq jours et quatre nuit, ce qui nous a laissé quatre jours pleins pour visiter la ville.

Jour 1 – La Villa Borghese

En réalité lorsque je dis « Jour 1 », c’est un petit mensonge. Nous sommes arrivés au beau milieu de l’après-midi et notre marge de manoeuvre pour les visites était un peu réduite. Une fois les valises posées nous décidons de visiter les jardins de la Villa Borghese ainsi que la galerie. Manque de pot, je n’avais pas pensé à réserver les tickets sur internet avant notre visite, pas de galerie pour nous. Rien de grave, les jardins de la Villa Borghese sont vastes et ne vous faites pas de soucis, si ce que vous aviez prévu n’est finalement pas envisageable vous trouverez toujours quelque chose à faire à Rome.

Nous visitons donc les jardins, souvent dépassés par des vélos, des promeneurs, des petits trains de touristes et même des petites voitures à pédales et des gyropodes. Très vite mon attention est attirée par des petits cris rauques au-dessus de nos têtes, rien que je n’ai déjà entendu: des perruches à collier. Les jardins en sont remplis, ces petits perroquets verts ont investi les lieux au fil des années, parfois échappés de leur prison ou relâchés par leurs propriétaires. Incroyable de voir des oiseaux pareils dans une si grande ville et surtout au mois de janvier!

Les romains y viennent courir, se promener ou sortir leurs amis à quatre pattes. Pour entrer dans les jardins le plus simple est de se rendre Piazza Del Popolo et de grimper les quelques marches qui vous mèneront à un superbe point de vue au-dessus de la place. Une grande esplanade au couché du soleil, des musiciens, beaucoup de monde et les toits de Rome pour paysage.. Un avant-gout prometteur pour notre week end, Rome est si belle.

img_3872img_3876img_3881

Jour 2 – La Rome chrétienne

  • La Coupole de la Basilique Saint Pierre
  • La Basilique Saint Pierre
  • Les musées du Vatican
  • La Chiesa di Sant’Andrea della Valle
  • Le marché de Campo dei Fiori
  • La Piazza Navona
  • La Chiesa Sant’Agnese in Agone

Il était évident que la visite du Vatican ferait partie de nos priorités durant ce voyage. Pour notre deuxième jour nous commençons donc la journée par l’ascension vers la coupole de la basilique Saint Pierre. L’entrée est à droite de celle de la Basilique, il est possible de monter jusqu’à mi-chemin avec un ascenseur pour 8euros ou à pieds pour 6euros. L’ascenseur s’arrête au premier palier, juste sous le dôme et derrière les statues de Jésus et ses apôtres. Un premier point de vue vous offre une vue plongeante sur l’intérieur de la Basilique. Vous pensiez être arrivé? Pas du tout, 330 marches vous attendent, d’abord très larges puis de plus en plus étroites pour finir dans des escaliers en colimaçon avec une corde au milieu pour se tenir et les épaules qui touchent les parois. Moi qui ai des problèmes de claustrophobie, j’étais franchement pas à l’aise. Si au début l’ascension prête à rire, c’est très désorientée que j’ai atteins le sommet avec une impression de gueule de bois après avoir tourné, tourné, tourné dans ses escaliers qui n’en finissaient pas. Mais le jeu en vaut la chandelle, une fois arrivé tout en haut un panorama à 360 degrés s’offre à vous: une merveille.

En redescendant de la coupole, les escaliers vous amènent directement au coeur de la Basilique Saint Pierre. Je crois pouvoir dire que cet endroit est celui qui m’a le plus touché à Rome. Personne ne peut rester insensible à tant de beauté, de grandeur et de solennité. On se sent tout petit et dans un endroit pareil finalement.. c’est ce qu’on est. Les statues sont aussi impressionnantes que les détails sont précis.

Fresques, mosaïques, sculptures, statues.. Les musées du Vatican représentent une source de richesses incroyable. Douze musées, cinq galeries, 1 400 salles, rien que ça. Nous finissons la matinée à flâner dans ces galeries, perdus au milieu de siècles d’histoire et, il faut le dire, pas mal impressionnés.

img_4086sans-titre-2img_4090img_4100img_4103img_4105sans-titre-3

Nous quittons le Vatican et prenons la Via della Conciliazione, juste en face de la colossale place Saint Pierre et empruntons le pont Saint Ange. Une belle balade au fil des ruelles pavés de la capitale italienne jusqu’au célèbre marché de Campo Dei Fiori. Notre promenade nous amène au milieu des étales des commerçants, des maraîchers, poissonniers et autres vendeurs d’épices et de pâtes de toutes les couleurs et de toutes les formes.

Après une cioccolata calda con panna, nous continuons notre chemin vers la Piazza Navona et nous arrêtons dans la Chiesa Sant Andrea della Valle que j’ai trouvé sublime, l’une des plus belles et des plus imposantes églises de Rome avec son immense dôme. Le patrimoine cultuel de la ville est incommensurable! Tout près nous rejoignons la Piazza Navona et ses trois fontaines aux eaux turquoises: la fontaine de Neptune, la fontaine des Quatre Fleuves et la fontaine du Maure. Là encore, nous poussons la porte d’une nouvelle église, la Chiesa di Sant Agnese in Agone.

galette_9galette_8galette_11img_3930galette_14galette_16sans-titre-2galette_18img_3939

Jour 3 – La Rome antique 

  • Le Colisée
  • Le Forum romain
  • La Place du capitole
  • La Piazza Venezia
  • La Chiesa del Gesù
  • Largo di torre Argentina

Cette troisième journée s’annonce aussi belle et riche que les précédentes. L’incontournable visite du Colisée dès le matin, avant même l’arrivée du soleil, nous replongeait dans les chaudes après-midi où plus de 70 000 personnes assistaient à toutes sortes de jeux dans ce monument colossal. Au coeur de l’édifice les couloirs étroits où circulaient gladiateurs, animaux et esclaves témoignent d’un passé aussi glorieux que cruel, et en parcourant ces couloirs résonnent des « Maximus! Maximus! Maximus! ». On croit entendre les épées se croiser et la foule rugir.

C’est avec beaucoup d’humilité que l’on quitte le Colisée, comme écrasés par tant de grandeur et par cet édifice qui a traversé les siècles et qui fût le centre de la Rome impériale, toujours là comme invincible, éternel.

Nous poursuivons nos visites par celle du Forum romain et du Mont Palatin. Temples dédiés aux empereurs, ruines d’un autre temps, arcs de triomphe et restes de basiliques, le Forum romain nous laisse rêveurs et admiratifs devant des pierres et des colonnes gigantesques.

Juste au dessus du Forum, Marc-Aurèle à cheval nous fait face sur la place du Capitole qui fût le coeur religieux et politique de la Rome antique. Bordée par le Palais des Conservateurs, le Palais des Sénateurs et le Palais Neuf, cette place a été pensée par Michel-Ange, oui messieurs dames.

galette_30galette_32galette_33img_3996

img_4025img_4023img_4026img_4027img_4030

Notre après-midi débute avec l’une des choses qui me tenaient le plus à coeur à Rome, visiter le refuge pour chats de Largo de Torre Argentina, à deux pas de la Piazza Venezia. Au coeur d’une ville qui bouge à 100 à l’heure se cache un havre de paix pour minou en détresse, pour boule de poils en recherche de croquettes et surtout d’une maison. Plus de 150 chats vivent ainsi dans les ruines romaines, entre vieilles pierres et amour inconditionnel des bénévoles. Le refuge ne vit que grâce aux dons des curieux et des ami(e)s des félins, n’hésitez pas à descendre quelques marches pour faire un petit don et rencontrer les bénévoles et surtout.. les chats. Autant vous dire que je n’ai pas pu m’en empêcher! Quelques caresses à Richard le matou aveugle, des gratouilles à Brutus à qui il manque une patte: ici chacun a son histoire et souvent, elle n’est pas drôle. Une bonne action et un très bon moment avec les matous qui, lorsqu’ils en ont marre d’être embêtés par les touristes, vont se réfugier dans les ruines.

Bon, finalement Nico n’a pas voulu que je ramène les 150 chats, et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Nous quittons donc le refuge pour le Vittorino aussi appelé « la machine à écrire », gigantesque monument de marbre blanc à la gloire de Victor Emmanuel II sur la Piazza Venezia où se trouve également la tombe du soldat inconnu. Le monument semble disproportionné, gigantesque, les colonnes sont si grandes qu’en regardant leur sommet, on a le vertige! Il est également possible d’en visiter l’intérieur, notamment le Musée Central du Risorgimento depuis lequel vous trouverez deux accès aux parties latérales du monument avec une vue imprenable sur les toits de Rome.

Sur le chemin si vous en avez l’occasion, prenez le temps de vous arrêter à la Chiesa del Gesù. Les détails architecturaux y sont fantastiques!

img_4049img_4034sans-titre-1img_4065img_4074

Jour 4 – Flâneries & shopping

  • Piazza del Popolo
  • Via del Corso
  • Piazza di Spagna
  • Via dei Condotti
  • Le Panthéon
  • Fontaine de Trevi

Vous vous en doutez, je n’allais pas passer quatre jours dans la capitale romaine sans faire un minimum les magasins! Ma meilleure excuse était que nous y étions pendant les soldes (non, je l’ai pas fais exprès bande de mauvaises langues!). Nous sommes donc partis un peu à l’aventure en descendant Piazza del Popolo, sans idées précises d’où aller et parfois, c’est bon de partir à l’aveugle.

Nous descendons la Via del Corso, les vendeurs de contrefaçons sont partout, les vendeurs de perches à selfie aussi (et honnêtement après le 56ème  j’avais envie de les buter). Toutes les grandes enseignes répondent à l’appel, les petites boutiques aussi, bref, de quoi se faire plaisir. Un petit détour nous amène jusqu’à la Piazza di Spagna et devant les boutiques des plus grandes marques du monde. Le défilé de boutiques de luxe se poursuit sur la Via dei Condotti et nous voilà de retour sur la Via del Corso.

Nous décidons de mettre le cap sur le Panthéon que nous n’avions pas eu l’occasion de faire plus tôt. La nuit est tombée, un petit cornet de châtaignes grillées et nous arpentons les ruelles toutes éclairées.

C’est finalement avec l’endroit que j’ai préféré à Rome que nous terminons notre séjour, la Fontaine de Trevi. Lors de mon premier séjour elle était en travaux et masquée pas de grands panneaux, je vous laisse imaginer ma déception. Mais ce soir là pas de panneaux, pas d’ouvriers.. Elle est là, majestueuse, incroyable. Une foule de touristes est amassée autour d’elle, le parfum des châtaignes grillées flotte dans l’air et je sais déjà qu’elle me manquera. Dos à la fontaine, une pièce dans la main, les yeux fermés je la jette par-dessus mon épaule. Je ne vous dirai pas le souhait que j’ai fais, mais c’est pleine d’espoir et un peu nostalgique que je m’éloigne d’elle. Un dernier regard en arrière, et il est déjà l’heure de rentrer…

img_4078img_3943img_4082img_4077galette_29img_3954galette_22galette_23galette_27galette_25galette_26

5 commentaires

  1. Lilia dit

    C’est un bel itinéraire que tu as là. Je trouve qu’il ressemble un peu à celui que je veux faire lors de mes prochaines vacances à Rome. Je vais faire le plein d’informations dans ton billet pour être sûre de ne pas passer à côté des belles adresses.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s