Bonnes adresses, Rome, Voyage
Laisser un commentaire

Rome, mes bonnes adresses

Sentez ces odeurs, les parfums de Rome la gourmande, celles d’une pizza au feu de bois, de pâtes à la carbonara ou de châtaignes grillées. Ecoutez le craquement des cornets de glace, le pas hâtif des serveurs et les éclats de voix des romains réunis autour d’un verre de vin. Je rêvais déjà de pizza bien avant de prendre l’avion et avais préparé mon coup en listant les restaurants, pâtisseries et cafés dans lesquels nous pouvions nous arrêter le temps d’un déjeuner, d’un dîner ou pour une pause dans notre course pour visiter la ville. En réalité j’étais bien loin d’imaginer que nous découvririons de si bonnes adresses.

J’aimerai partager avec vous quelques adresses que j’ai adoré tant pour l’accueil que pour la cuisine et que je vous conseille vivement si, comme nous, vous partez quelques jours à Rome.

Hôtel Fiume

Via Brescia 5

img_0035img_0030img_0028img_0029

Il est très difficile de se loger correctement à Rome, durant mes trois voyages j’ai pu tester tous les niveaux de confort (ou d’inconfort d’ailleurs). Le premier hôtel en plein centre a été une catastrophe! Des murs en carton, un rideau sur deux, les pieds des lits scotchés, vraiment je n’ai jamais vu de pires endroits que celui là! Pour notre second voyage, en amoureux cette fois-ci, nous avions choisi un Air BNB à 500m du Colisée (qui était très bien!), la troisième fois a été la bonne puisque notre hôtel a été une très bonne surprise.

Assez excentré, je ne vous le conseille pas si vous souhaitez tout faire à pieds. Comptez tout de même une bonne demie heure pour rejoindre le centre et notamment le monument Vittorio Emmanuel II. En revanche, le parc de la Villa Borghese est à tout juste 5min.

Les chambres sont spacieuses avec vue sur rue, dans un style contemporain. Mention spéciale pour la propreté irréprochable et le service, la sympathie du personnel de l’hôtel. Un bon compromis si vous voulez visiter Rome tranquillement, et rentrer reposer vos petits pieds meurtris dans un bon lit!

Osteria da Fortunata

Via del Pellegrino, Campo dei Fiori 11

img_0422img_0424img_0427img_0428

Mon coup de coeur, sans aucun doutes les meilleures pâtes durant mes trois séjours à Rome. Le ton est donné dès notre arrivée, deux vieilles dames façonnent à la main les pâtes qui finiront dans notre assiette! Le restaurant est bondé, il y a la queue dehors: la réservation est fortement recommandée si vous voulez vous trouver un petit coin de table.

Le lieu est sans prétention, la cuisine est simple mais exceptionnelle. Les serveurs sont super sympas et font l’effort de parler français. Il faut pourtant avouer que c’est très (trop?) bruyant.

Si je devais vous donner une seule adresse à Rome, ce serait celle-ci.

Obicà Mozzarella Bar

Piazza Campo dei Fiori

img_0318img_0316img_0322

Nous avions précieusement gardé cette adresse que nous avait conseillé Francesca, notre hôte Air BNB en 2017, et que nous n’avions pas pu tester. Bien nous en a prit, malgré le lieu très touristique les prix sont raisonnables et les plats excellents. Le concept de mozzarella-bar plaira aux amoureux de fromage (like me quoi), vous la trouverez sous toutes ses formes. Mozzarella fumée et pâtes au menu! Une terrasse très sympa au beau milieu des stands de Campo dei Fiori à tester absoluement.

Trieste Pizza

Via Urbana 112

img_3858img_3860img_3863img_3861

Nous sommes arrivés dans la capitale italienne au beau milieu de l’après-midi, trop tard pour manger au restaurant mais avec une faim de loup (une matinée de voyage ça creuse!). Une fois nos bagages posés nous nous sommes donc lancés à la recherche d’un endroit où manger sur le pouce, quelque chose à emporter ou à manger rapidement sans pour autant tomber dans le McDo du quartier (si je vous assure qu’on y a pensé). Et la traque n’aura pas duré longtemps: le temps de passer dans une rue juste derrière notre appartement, la Via Urbana. Cette petite rue est réputée pour ses restaurants peu fréquentés par les touristes et surtout très abordables,  d’ailleurs trois de mes bonnes adresses y seront, parfait si vous logez dans le quartier de Monti.

L’appel de la pizza romaine a été le plus fort. Des petites pizze individuelles réalisées en direct, sorties toutes chaudes du four pour atterrir directement dans votre assiette. Le personnel est ravi de parler français avec vous et est de très bon conseil pour le choix des pizze. Nous y sommes retournés deux fois pendant notre séjour. Pour deux petites pizze chacun et deux eaux gazeuses, 14euros. Un excellent rapport qualité/ prix tout près de notre appartement, le sourire et la bonne humeur du personnel en plus.

Il Nolano

Piazza Campo Dei Fiori 11

img_3930img_3932

Vous l’avez sans doutes deviné si vous me suivez sur Instagram, il a fait un froid de malade mental pendant tout notre week-end. Entre -4 et 1 degrés au meilleur de la journée, et cinq degrés de moins en ressenti. Le froid nous a mené directement dans un petit café Piazza Campo Dei Fiori pour un bon chocolat chaud, bien évidemment c’est la version « con panna » qui a eu raison de nous. Un café très intimiste avec de vieilles bouteilles transformées en bougies et de toutes petites tables. Le genre d’endroits que j’adore. Mais qui dit lieu touristique dit forcément prix plus élevés, 4,50euros pour un chocolat viennois. Quoi qu’il en soit c’est un bel endroit pour s’arrêter le temps d’un café ou d’un chocolat juste en face des étales du marché de Campo Dei Fiori.

Broccoletti

Via Urbana 104

img_3889img_3891img_3893img_3892

Sur les bons conseils de Francesca, notre hôte AirBNB, nous nous rendons au Broccoletti à 2min de  notre appartement. De l’extérieur l’endroit ne paye pas de mine, la décoration est très simple et la salle petite mais quelle surprise dans l’assiette! Là encore le serveur fait l’effort de nous expliquer la carte en français et nous conseille pour le vin. L’ambiance est conviviale et le restaurant n’est fréquenté que par des romains. Poulpe, purée de vitelottes et haricots pour moi, côté de porc panée pour monsieur, cheesecake et tiramisu pour le dessert, un vrai régal. En comptant la bouteille de vin (qui était parfait), l’addition s’élève à un peu plus de 60euros.

Pompi

Via della Croce 82

img_0433

Si vous préparez un voyage à Rome, vous avez forcément entendu parlé des pâtisseries Pompi. La star de la boutique, c’est le tiramisù: pistache, fraise, classique, chocolat, il est à toutes les sauces et s’emporte dans une petite boite. Une bonne idée pour un gouter à déguster en flânant dans les petites rues colorées ou sur la Piazza di Spagna juste à côté!

La Carbonara

Piazza Campo dei Fiori

img_0363img_0431img_0365

La Carbonara est la promesse d’un plat de pâtes avec vue sur Campo dei Fiori. La cuisine y est sans prétention mais très bonne. C’est d’ailleurs l’un des seuls endroits où nous avons mangé qui proposaient des spécialités romaines, d’où le petit artichaut à la romaine! Les pâtes sont très bonnes, petit bémol pour la surdose de sel.

La Ciambella bar à vin

Via Dell’Arco della Ciambella 20

img_4038img_4043img_0267img_4045img_0257img_4036

C’est notre coup de coeur. J’avais repéré ce bar à vins sur TripAdvisor dans une petite rue tout près du Panthéon, en plein centre de Rome. Il est tout à fait possible de passer à côté sans même le voir tellement il est discret. Une fois à l’intérieur, on nous place en face du bar, dos aux caisses de vins, champagnes et muscats. C’est très beau! Des banquettes pour boire un verre de vin ou un cocktail font le tour de la salle. On nous donne une carte en français et je tente une grande première pour moi, le tartare. Erreur fatale, il était délicieux et j’aurai toujours le souvenir de ce premier tartare lorsque j’en mangerai d’autres « beurk, rien à voir avec celui que j’ai mangé à Rome ». Les produits sont frais et le personnel vraiment très agréable.

Pour deux plats, deux desserts, deux verres de vin et une carafe d’eau gazeuse l’addition avoisine les 70euros.

Al Cirichetto

Via Urbana 126

img_3979img_3978img_3975img_3974img_3982

Gros coup de coeur pour ce petit restaurant toujours sur la Via Urbana, ici on se lève pour prendre sa commande et pour aller la récupérer. Antipasti pour commencer, pâtes pour le plat, une petite bière et deux cafés: 41euros. Les prix sont très très abordables, on nous fait de grands sourires derrière les vitres de la cuisine et on repart soi-même avec le sourire et le ventre rond. Un bon compromis pour gouter à toutes les spécialités italiennes sans se ruiner et dans un endroit sympa.

Temakinho

Via dei Serpenti 16

img_4122img_0116img_4126img_4124img_0121img_4128img_4125

Vous connaissez mon amour inconditionnel pour les sushis, pas question de passer plus de quinze jours sans en manger. Lorsque mon ami Yoann qui a vécu plusieurs mois à Rome m’a conseillé cette adresse de sushis brésiliens (non ce n’est pas une blague!) je n’avais plus qu’une idée en tête, essayer. Le concept fusion entre sushis et produits brésiliens, c’est le concept le plus improbable de la terre mais très honnêtement ce sont les meilleurs sushis que j’ai mangé de ma vie.

Une addition tout de même de 85euros pour deux, pas à la portée de toutes les bourses mais tellement bon. Il faut au moins y manger une fois pendant votre périple romain, un petit morceau de Brésil que vous n’oublierez pas de si tôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s