Lifestyle
1 commentaire

Et si on parlait photo?

Salut salut! J’espère que vous avez toutes et tous passé un bon week-end! Ici on défait et on refait la valise, je rentre tout juste de mon premier voyage presse.. Et qu’est-ce que c’était chouette! Cet article est la suite directe de ce séjour à Ajaccio pour la phase test de la bague connectée #Aeklys (dont je vous parlerai plus longuement dans les prochains mois) puisque j’ai côtoyé pendant trois jours des personnes d’horizons très différents mais qui gravitent tous autour de l’image, qu’elle soit photo ou vidéo.

En fait, je me suis aperçue que si j’étais là avec vous, c’est pour l’amour des belles images.  J’ai toujours adoré ça, je peux passer des heures à trainer sur Instagram ou Pinterest!  J’aime y trouver de la couleur, du détail, de l’émotion! Mon père m’a offert mon premier reflex un peu par hasard, l’idée du beau cadeau sans vraiment savoir si j’allais accrocher ou s’il allait rester au placard. Et ben j’ai accroché, j’ai tellement accroché que je pouvais passer une heure sur un seul plan, une seule fleur, jusque’à obtenir exactement ce que je voulais. Oui, je suis ultra chiante. La macro a été mon premier amour et j’ai accumulé les publications dans les revues spécialisées, jusqu’à gagner un concours organisé par l’Institut de la Photographie grâce auquel j’ai pu suivre une formation d’un an à distance. Grâce à cette formation j’ai mi un cadre à ce que j’avais appris toute seule et m’a surtout beaucoup aidé à avoir confiance en moi.

J’ai peu à peu exploré de nouveaux domaines, mon nouveau moteur était la recherche d’émotions. Parce qu’être photographe c’est aussi rassurer une future mariée, tendre un mouchoir à un parrain ému, découvrir l’amour, le vrai, dans les yeux d’un père qui découvre sa petite fille dans sa robe de mariée. C’est rire aux éclats avec les invités, les mariés, les parents, les ami(e)s, poser parfois son appareil et simplement partager l’instant. C’est être l’acteur du souvenir, figer l’instant, le regard, un geste, une main tendue, une larme. C’est faire partie, un peu, des plus beaux instants d’une vie.

Souvenir. C’est en général la première vocation que l’on donne à la photo. C’est aujourd’hui mon but principal lorsque j’appuie sur le déclencheur. Lorsqu’on les regardera, on se dira peut-être « tu te souviens de la petite boutique juste en face? » ou « ce jour là on a mangé dans ce petit restaurant près de l’eau, un risotto de folie, c’était une belle journée ». C’est vrai, les photos sont toujours le reflet d’une belle journée.

Je peux retracer les beaux moments que j’ai passé, les rencontres, les déjeuners (tu as remarqué que j’aimais bien manger pas vrai?), les parfums, les odeurs, rien qu’en suivant les photos que je partage avec vous ici et là. Elles ont toutes une saveur particulière. Et après tout, n’est-ce pas la vraie vocation des réseaux sociaux que de partager ces petits bonheurs?

signature

Cette entrée a été publiée dans : Lifestyle

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s