Voyage
Laisser un commentaire

#Unweekend… à Lyon

Hello tout le monde! J’espère que vous avez passé un bon début de semaine, ici on enchaine les journées pluvieuses pour mon plus grand bonheur, l’automne est enfin là. Vous l’avez sans doutes vu sur Instagram, nous avons passé un week-end à Lyon il y a dix jours. Lyon capitale de la gastronomie, la ville où l’on vient pour manger, et où l’on revient pour tout le reste. Nous sommes arrivés sans trop savoir où nous mettions les pieds, la ville nous a séduit. L’effervescence, les terrasses des cafés qui se remplissent au crépuscule, ses immenses marchés colorés… Lyon ne nous a pas déçu.

Nous avons adoré le peu de temps passé dans cette ville hyperactive, et même si je la connais très peu j’ai quelques adresses à vous partager.

Où loger?

Nous avons passé trois nuits à l’Hôtel Silky by Happyculture, en plein centre de la presqu’île, une situation géographique idéale. La station de métro Cordeliers est à une minute à pied et les environs directs sont parfaits pour manger ou boire un verre.

Inspiré d’une maison de négociants où fils et bobines de soie sont les éléments principaux de décoration, l’hôtel est un espace chaud et chaleureux comme je les aime. Et comme ce sont souvent les petites attentions qui comptent lorsqu’on part en voyage, la citronnade maison libanaise et les sourires du personnel nous font dire que c’est là bas qu’il faut faire escale à Lyon.

HELIOS_155LYONHELIOS_160

Que faire?

  • Flâner au Parc de la Tête d’Or. Vous pouvez visiter le jardin botanique du parc, des centaines de plantes du monde entier à découvrir dans des univers très différents, secs ou humides, arides ou tropicaux. Les serres sont vraiment magnifiques et c’est encore plus beau à l’intérieur, on a adoré. Les roseraies extérieures sont aussi très très belles et le parc dans sa globalité est sympa à visiter. Des dizaines d’oies se promènent dans les allées du parc, l’occasion de me faire de nouvelles copines. C’est la règle, un copain à plumes dans chaque destination! Malheureusement les petites barques étaient fermés lorsque nous étions là mais il est possible de faire un petite balade sur l’étang.
  • Parcourir les allées des Halles de Lyon-Paul Bocuse. Surnommé parfois le « ventre de Lyon », les halles sont un immense marché couvert regroupant près d’une cinquantaine de commerçants: écaillers, bouchers, charcutiers, fromagers, etc.  Lors de sa rénovation en 2006, hommage est rendu à Paul Bocuse, célèbre chef lyonnais qui venait s’approvisionner aux halles. Elles sont rebaptisées à son nom.
  • C’est de loin notre endroit préféré #teamgros, vous pouvez non seulement faire vos courses, votre marché, mais aussi profiter de l’ambiance des halles pour vous arrêter manger un morceau et même déjeuner. Un petit morceau de comptoir, un verre de vin et un plateau de fromages, le brouhaha des passants… On a adoré.

  • Grimper jusqu’à Notre Dame de Fourvière en ficelle. La ficelle, c’est le funiculaire vous permettant de rejoindre la Basilique depuis la vieille ville sans transpirer, et surtout, c’est à faire. Gros fail pour nous, le funiculaire était en travaux! Du coup, nous sommes montés à pieds pour découvrir le vue imprenable sur la ville.
  • Découvrir toutes les jolies places: Terreaux, Bellecour, Jacobins, etc.
  • Faire du shopping dans la rue de la République, cette artère piétonne regroupe bon nombre de grandes enseignes pour faire du shopping. Sa voisine parallèle est aussi pleine de petites boutiques!
  • Visiter le Vieux Lyon et ses petites rues pavées, prendre un café en regardant les passants.
  • Partir en quête des immenses fresques trompe l’oeil: la fresque des lyonnais ou encore la fresque des canuts.

HELIOS_161HELIOS_154HELIOS_162HELIOS_173HELIOS_175HELIOS_174HELIOS_165HELIOS_169HELIOS_168

Où manger?

A Lyon, on mange bien! La ville est réputée pour sa gastronomie et pour ses nombreux restaurants. Si vous nous connaissez bien, vous savez que nos voyages, c’est 80% de bouffe pour 20% de visites. Autant vous dire que l’idée de partir dans la capitale de la gastronomie nous donnait déjà l’eau à la bouche. Et les spécialités ne manquent pas: praluline, saucisson brioché, quenelle de brochet, coussins de Lyon, etc.

A notre arrivée nous avons déjeuné tout près de l’hôtel aux Fils à Maman (25, Rue de l’Arbre Sec, 69001). Il en existe un peu partout en France mais c’était la découverte pour nous. Le lieu est super sympa, jeune et dynamique à l’image de l’équipe. Un petit menu à 16,50euros pour une entrée (oeuf cocotte crème champignons poivrons), un plat (pièce de boeuf et gratin dauphinois) et un dessert (muffin au carambar!). Un très bon rapport qualité prix et des plats faits maison, on adore!

Qu’est-ce qu’une journée sans gouter? Clémentine nous emmène dans un bar à chocolat fondu (ok, je sais, à ce stade je t’ai déjà convaincu), Ikône, tout près de la Place des Terreaux, 13 Rue Constantine. C’est simple, il y a du chocolat quasiment partout! Fondue au chocolat à partager, crêpes ou gaufres, la gourmandise faite pour vous y est forcément. Du coup on est partis sur une petite gaufre au chocolat caramel beurre salé et une citronnade, à tomber.

HELIOS_182

Mais peut-on vraiment prétendre avoir visité Lyon sans avoir tester ses fameux bouchons? A l’origine, le terme désigne un lieu où on peut « machônner », les « mâchons » étant une sorte d’en-cas que prenaient les canuts, ouvriers de la soie. Leur journée commençait à l’aube, alors ils rigolaient pas avec le casse-croute! Aujourd’hui,  le bouchon, c’est un restaurant fait de convivialité et de spécialités telles que la cervelle de canut, le saucisson brioché, l’andouillette ou encore les tripes. Nous avons choisi de dîner au Musée (2 Rue des Forces, 69002) qui faisait partie des meilleurs bouchons sur TripAdvisor. Grattons, escargots briochés, andouillette et gratin dauphinois, on voulait du bouchon, on en a eu! Ambiance chaleureuse, patron et service adorable, si les abats vous rebutent n’hésitez plus, nous nous sommes régalés!

Mon seul regret est de ne pas avoir réussi à faire un brunch! Tout était complet DIMANCHE et Le Desjeuner (que j’avais repéré depuis looooongtemps) était fermé #FAIL. C’est un peu par hasard que nous avons atterri à The Crock’n’Roll, 1 Rue Désirée, 69002 dont la spécialité (vous l’aurez compris) sont les croques monsieur. Le lieu et le service sont super sympas, un petit bémol peut-être sur la taille des croques un peu « maigrichons » mais délicieux!

Bon, il est temps de vous parler de l’un des lieux que nous avons préféré: les Halles Paul Bocuse. C’est un peu le Disneyland de la bouffe, le paradis des épicuriens: écaillers, bouchers, chocolatiers, fromagers, volaillers, primeurs, les maisons d’excellence de la région lyonnaise y sont toutes représentées, près de 48 commerçants. C’est un lieu incontournable!

Il est à peu près possible de tout manger: viandes, poisson, crustacés, etc. le tout au beau milieu des allées, appuyés au comptoir. Nous avons adoré tant pour la diversité que pour l’ambiance! Nous avons déjeuner au AOC et y sommes retournés le lendemain pour un apéro fromage chez MONS.

Lorsque je voyage, je parcoure toutes sortes de sites pour l’organiser: blogs, articles de presse, sites officiels, etc. J’inaugure avec cet article une nouvelle catégorie #Unweekend qui, j’espère, servira à certaines d’entre vous pour l’organisation de voyages futurs. Gros bisous!

signature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s