Rééquilibrage alimentaire, objectif -10kg

Coupettes de champagne, saumon à foison, foie gras, chocolats et autres bombes caloriques, la saison des fêtes a mi notre corps à rude épreuve. On mange trop et trop gras, on se ressers, on prends du dessert et, début janvier.. On ne rentre plus dans notre pantalon préféré. Moi, ça fait des années que je ne rentre plus dans mon pantalon préféré.

J’aimerai poursuivre en étant la plus claire et la plus sincère avec vous: nous sommes toutes et tous fondamentalement différents. Nous avons tous nos faiblesses, notre rythme, nos motivations, et ce qui fonctionne pour moi ne fonctionnera par forcément pour vous. Je n’ai pas de recette miracle, je ne suis pas diététicienne et je n’ai pas la science infuse. Je vous livre mon rééquilibrage, ma méthode, celle qui fonctionne pour moi et qui me convient. Elle n’est pas à appliquer brute de décoffrage mais à adapter à chacune et chacune d’entre vous. Ce que je vous partage ici est ce qui me convient pour me sentir mieux, et j’espère qu’avec quelques ajustements ça vous permettra à vous aussi de vous sentir bien. C’est ça le plus important, les kilos sur la balance ne sont qu’un chiffre. L’image que vous avez de vous est la plus importante, les autres, on s’en fou.

J’ai longtemps été ce qu’on peut appeler une fille sportive, une dizaine d’heures de sport par semaine sans vraiment faire attention à ce que je mangeais. Et puis du jour au lendemain, la vie étant ce qu’elle est, j’ai arrêté le sport. Complètement. Mais j’ai continué à manger comme avant. Les années sont passées et j’ai lentement (mais sûrement) pris du poids. En 10 ans, j’ai pris 13 kilos.

Alors oui c’est vrai, je ne suis plus une ado, et mon corps a évolué pour devenir celui d’une femme. Mais mes complexes me rattrapent tous les jours.

« Foutu pour foutu, je m’enfile une raclette »

Lorsque je fais les magasins, j’ai du mal à accepter que je ne rentre plus dans un 38. Je tourne, je vire, j’essaye un, deux, trois pantalons, une jupe, tous en 38. Et j’abandonne. J’abandonne parce que le bouton ne ferme pas. Alors je m’énerve toute seule, je sors du magasin avec la ferme intention de perdre du poids et de retrouver ce corps que je regrette tant. Je fais du sport à outrance et je pèse mes repas. Ca, en général, ça dure deux jours et ça se termine autour d’une raclette en buvant un verre de vin « de toutes façons je maigrirais jamais, deux jours que je mange des légumes vapeur et RIEN, alors autant me faire plaisir et manger comme je veux. Foutu pour foutu, je m’enfile une raclette ».

Processed with VSCO with e5 preset

Passer d’un régime alimentaire gras et sans limites à un régime drastique, manger des choses que je déteste sans saveur et en me privant, c’est évident que ça ne peut pas fonctionner. Et puis au mieux, combien de temps je peux tenir? Deux semaines? Un mois? Et après? Je me jette sur tout et n’importe quoi parce que je suis frustrée et que mes repas deviennent une punition.

« Et moi j’étais là, avec mon verre de bière et mon sandwich au saucisson, la grassouillette qui se goinfre au milieu des top modèles. »

Je crois qu’en fait je n’avais jamais vraiment eu « le » déclic. Nico et moi avons passé la soirée du 31 décembre avec nos ami(e)s, chacun avait préparé ou apporté un petit quelque chose: toasts, quiches, saucissons, fromages, roulés et bûches et bien sûr, du champagne, du muscat et de la bière. Ce soir là en m’habillant, j’ai essayé de limiter les dégâts. Pas de robe parce que je déteste mes jambes, pas de short non plus on verrait ma cellulite, les bottines pas question elles coupent la jambe (déjà qu’elle est pas fine), pas de transparent évidemment. Finalement j’ai opté pour un tailleur noir, ça me semblait plutôt pas mal. Et puis mes amies sont arrivées: paillettes, robes patineuses, bottines à talons, elles étaient toutes plus belles les unes que les autres. Et moi j’étais là, avec mon verre de bière et mon sandwich au saucisson, la grassouillette qui se goinfre au milieu des top modèles. Et j’avoue, j’étais jalouse. Je me suis juré qu’à partir du lendemain j’arrêterai de subir la situation, que je ferai de mon mieux et que, moi aussi, je serai une putain de bombasse l’année prochaine.

J’ai toujours cru au destin, et aux ventes privées aussi! J’y jète un oeil tous les matins sans exception, et ce matin là, je clique sur la vente Weight Watchers. Et pourquoi pas? La promesse d’une perte de poids en rééquilibrant son alimentation sans se priver: c’est ce qu’il me faut. Attend tu vas quand même pas suivre un programme WW? On parle bien du programme avec Hélène Ségara qui bouffe un carré de chocolat dans une limousine? T’as pas de limousine ferme moi cette vente et arrête tes conneries.

« C’est parti, ma nouvelle vie commence le 1er janvier 2019 avec Weight Watchers. »

Je crois que finalement, le secret c’est de manger de tout en quantité raisonnable et surtout de ne jamais se priver. Et on va pas se mentir, beaucoup de motivation et l’envie réelle de changer. J’ai pas envie de loucher sur la galette des rois sans pouvoir y toucher, j’ai envie de pouvoir craquer de temps en temps et de commander une pizza ou de manger une raclette avec mes ami(e)s sans avoir ma propre assiette de légumes bouillis pendant que les autres mangent normalement. Alors c’est parti, ma nouvelle vie commence le 1er janvier 2019 avec Weight Watchers.

Weight Watchers, je savais même pas ce que c’était. En fait, c’est un système de points. Pour ma taille et mon poids, j’ai 23 points à « dépenser » chaque jour. Chaque aliment vaut un certain nombre de points: les légumes, les fruits, le saumon ou encore les oeufs par exemple valent 0 point (no limit), une crème dessert au chocolat en vaut 8, une part de galette des rois à la frangipane 23. Vous voyez où je veux en venir? Tout est fait pour vous inciter à manger des aliments qui nous font du bien, et surtout à éviter ceux qui sont mauvais et pour notre santé, et pour notre ligne: si je ne mange que des légumes tout va bien, si je mange une part de galette, je grille mes cartouches pour la journée. Tout est fait pour que je me rende compte par moi-même qu’il vaut mieux privilégier certains aliments plutôt que d’autres. L’application reconnait absolument tous les aliments, elle a même un scan qui permet d’identifier les produits pendant que je fais mes courses et connaitre le nombre de points qui leur correspond.

Mais rien n’est interdit, et ça c’est ultra important! Une réserve de 35 points par semaine me permet de faire des écarts sans culpabiliser, et ça m’évite de déprimer en louchant sur ce qui m’est interdit puisque rien ne l’est. Une sorte de réserve spéciale craquage de slip (autant vous dire que c’est raclette!).

Il existe 200 aliments à 0 points, l’astuce est donc de baser ses repas sur ces aliments 0 culpabilité et d’agrémenter avec d’autres aliments. Les crevettes par exemple sont à 0, on peut ajouter de la mayonnaise pour plus de goût. Tous les légumes et les fruits bien sûr en font partie, c’est devenu systématique: j’en mange à tous les repas. Et pour vous donner une idée plus précise, voici l’exemple d’une de mes journées:

  • Petit déjeuner

Deux oranges pressées du jardin;

Deux crachotes complètes avec beurre et confiture de fraises;

Un yaourt 0% sucré avec du sirop d’érable.

  • Déjeuner

Une tranche de truite fumée en entrée;

Des aiguillettes de poulet à la crème entière et deux poivrons;

Une portion de pâtes;

Une crème dessert au chocolat.

  • Collation

Des fruits, plein de fruits! Je n’en ai jamais eu autant à la maison depuis que j’ai commencé!

  • Dîner

Des crevettes mayonnaise;

Des lentilles au piment;

Une grappe de raisin.

gouter_1

 

« Mon corps était habitué à avoir sa dose de sucre qu’il n’avait plus. »

Mais les mauvaises habitudes sont tenaces, et croyez-moi, j’en avais un sacré paquet! Mon plus gros vice étant le sucre et le grignotage en général, mais pas que. Du Nutella au petit déjeuner et au gouter, des petits gâteaux tout au long de la journée, des chips, du fromage, du pain à tous les repas, des dîners interminable, des desserts blindés de sucre, ma vie au restaurant, bref, tout était à revoir. Et je ne vous cache pas que les premiers jours ont été un calvaire, mon corps était habitué à avoir sa dose de sucre qu’il n’avait plus.

Mes petites astuces pour garder le cap:

  • Mangez quand vous avez faim, un fruit ou un petit gâteau! Se retenir c’est l’assurance de se jeter sur tout et n’importe quoi à l’heure du repas!
  • Arrêtez de manger lorsque vous n’avez plus faim, petit à petit on arrive a différencier la gourmandise de la faim.
  • Ne pas lésiner sur la quantité des aliments sains: les fruits et les légumes sont vos meilleurs amis.

A J+7 j’avais déjà perdu 2,5kilos, autant vous dire que j’avais une hygiène de vie déplorable au vu de la perte de poids. Ma peau était déjà plus belle et je me sentais moins « enflée », moi qui sui très complexée par mes jambes et qui fait énormément de rétention d’eau, je me sentais déjà tellement mieux! L’épreuve des premiers jours était passé et, même si les gâteaux me faisaient un peu envie à l’heure du gouter, j’ai réussi à me raisonner et à garder le cap.

A J+15, 4,2kg perdus. J’avais pris le pli, les bons réflexes étaient complètement intégrés à mon alimentation: petits déjeuners équilibrés, repas classique à midi, et de moins en moins faim pour le dîner. Tranquillement j’absorbais le principe « petit déjeuner comme un roi, déjeuner comme un prince, dîner comme un pauvre ». Les gâteaux dans le placard peuvent dormir tranquille, ils ne me font plus envie. Et quand c’est le cas, 0 culpabilité de croquer dans un chocolat ou même un bon dessert après le repas! J’ai atteins mon objectif ultime, manger sainement et me faire plaisir sans culpabiliser.

A J+21, ce qui était prévisible, je n’ai perdu que 4,4kg. La perte a considérablement ralenti. J’ai rapidement éliminé les excès et les kilos que j’avais pris ces derniers mois, c’est plus compliqué pour ceux qui sont installés depuis des années. Il faut être patient, perdre sur la durée est l’assurance de perdre « bien » et de ne pas reprendre. Et même si la balance bouge moins, je m’affine tous les jours un peu plus. Les pantalons qui m’allaient me vont grand et je rentre de nouveau dans des vêtements que j’avais oublié.

J’ai décidé d’adhéré à Weight Watchers parce que j’avais besoin d’un cadre, d’un moyen de contrôler ma perte de poids et surtout de bons conseils pour tout revoir. Fondamentalement, un rééquilibrage alimentaire classique avec des habitudes saines suffit à retrouver son poids de forme. Je ne suis pas sponsorisée, j’ai pris la décision toute seule d’y adhéré et je ne perçois aucune rémunération. J’ai simplement un lien de parrainage classique qui vous donnera droit à un mois gratuit que vous pouvez retrouver ici.

Pour l’instant je ne suis pas motivée à faire du sport mais c’est essentiel aussi, et j’espère trouver la motivation au retour des beaux jours. J’ai peur de me démotiver en souffrant si je reprends le sport et préfère attendre encore un peu. Chacun son rythme! Tout est possible quand vous trouvez le vôtre.

Rendez-vous dans quelques mois pour les -10kg?

« Je n’ai aucun problème à intégrer un restaurant dans ma journée et surtout aucune culpabilité quand je fais un excès! »

J+100, Qui aurait pensé que je tiendrai si longtemps? Le cap des 100 jours est passé et me voilà à -7kg et avec une confiance en mois grandissante. C’est un peu bête quand j’y pense, cet impact que mon poids a sur moi, mon moral et ma vie en général. Perdre ces kilos en trop a tout changé, et même si j’ai du mal à intégrer ce nouveau corps, vous n’imaginez pas le bonheur d’essayer des vêtements qui vont: pas trop petits, pas trop grands, simplement à ma taille.

Je suis aujourd’hui complètement habituée à ma nouvelle alimentation et au système de points, je n’ai aucun problème à intégrer un restaurant dans ma journée et surtout aucune culpabilité quand je fais un excès! S’il y a un secret pour que ça fonctionne, c’est bien celui-ci: faites-vous plaisir! Parce que se faire plaisir c’est éviter la frustration, et par conséquent éviter les craquages incontrôlables.

Les craquages il y en a forcément, l’important est de ne pas abandonner même après avoir craqué! Le « foutu pour foutu » n’existe pas! Même après une journée de grand n’importe quoi, je reprends tranquillement une alimentation saine dès le lendemain comme si de rien n’était.

Aujourd’hui, une journée normale dans mon assiette ressemble à ça:

  • Petit déjeuner

Une portion de céréales Spécial K, un bol de lait, une orange pressée et une compote sans sucres ajoutés.

  • Déjeuner

Cabillaud en béchamel, crevettes et riz blanc;

Pain et fromage;

Fruit!

  • Collation

Galettes de riz, compotes sans sucres ajoutés ou fruits.

  • Dîner

200g de crevettes et un peu de mayonnaise;

150g de poulet sauce soja salée, nouilles chinoises;

Fruits, fruits, fruits!

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Rééquilibrage alimentaire, objectif -10kg »

  1. Bon courage !!! Je suis aussi dans une recherche de rééquilibrage alimentaire. Je t’encourage à allier le sport à tes repas, perso c’est ce qui me motive le plus. Mais comme tu le dis si bien, on est tous différent, et heureusement ! ^^
    Lya

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s