Voyage
Laisser un commentaire

Ma première fois à New York, City-guide

Hello tout le monde, j’espère que vous allez bien et que votre semaine se passe bien! Plus de trois semaines aujourd’hui que je suis rentrée des Etats-Unis et je n’arrête pas de regarder les photos et les vidéos de ce séjour incroyable. J’en rêvais depuis des mois, découvrir ses immenses avenues, ses buildings, les lumières de Times Square et l’ambiance si particulière qu’on m’avait décrit, New York a été à la hauteur de mes espérances et a même été encore plus folle que ce à quoi je m’attendais. Si j’ai mi autant de temps à vous publier cet article, c’est parce que je le voulais le plus complet et le plus juste possible, je voulais retranscrire ici ce que j’ai vécu, découvert, et toutes mes astuces pour préparer son voyage.

Et de la préparation, il y en a eu pour ce voyage: administratif, programmes, réservations et repérages, la ville qui ne dort jamais m’a donné du fil à retordre. Je vous livre tous les petits secrets, les astuces et les moments de ce voyage qui a marqué ma vie.

 

Préparer son séjour

 

Partir aux Etats-unis, ça ne s’improvise pas. Je l’ai découvert à mes dépens une fois le voyage réservé en me rendant compte que tout était à faire, je n’avais même pas de passeport (team #voyageeneurope). J’ai donc dressé une petite liste de choses à faire, de formalités et de mémos pour ne rien oublier.

Commençons par le volet administratif. Je vous le disais, entrer sur le territoire américain est toute une histoire surtout lorsque c’est la première fois comme pour moi. J’ai commencé par faire faire un passeport, obligatoire pour passer les frontières de l’Europe.

Le deuxième point indispensable est l’ESTA, il s’agit en fait d’une autorisation d’entrée, une demande de visa. Cette demande est valable deux ans une fois qu’elle est accomplie, il vous en coutera $14 sur le site officiel. N’oubliez pas de l’imprimer, elle vous sera demandée dès votre arrivée à votre passage à la police des frontières.

Pensez également à prendre une assurance voyage lors de votre réservation et une assurance santé à l’étranger pour des voyages plus longs, nous ne sommes pas à l’abri d’un accident et il est très difficile de gérer une situation d’urgence lorsqu’on est à plus de 6000km de chez soi, d’autant que la sécurité sociale n’existe pas là bas. Une rage de dents pourrait vous couter très cher.

Côté financier, il est important de prévenir votre banque que vous partez. Votre conseiller pourra bloquer votre carte s’il considère que les opérations effectuées sont inhabituelles, des opérations aux Etats-Unis avec des libellés en anglais peuvent l’inciter à le faire s’il n’est pas prévenu. Pour les espèces, je vous conseille de prendre vos dispositions avant le départ pour ne pas vous faire démonter la tronche en terme de frais de change. Nous avons commandé nos devises sur yes-change: vous effectuez votre commande puis un virement en euros du montant convenu, vous recevrez vos devises sous pli sécurisé en moins de 48h. Pour un voyage d’une semaine, j’ai prévu 900$ notamment pour les restaurants et activités qui n’ont pas été réservées à l’avance.

Prévoyez un forfait téléphonique international pour la durée de votre séjour, personnellement j’ai souscrit une option chez mon opérateur habituel pour une trentaine d’euros donnant droit à appels et sms illimités ainsi que 3Go d’internet. La majorité des cafés, musées, restaurants et lieux publics proposent un système de wifi gratuits, inutiles de dépenser des fortunes dans des forfaits internet.

Nous avons également réservé la majorité des pass et activités que nous allions faire à l’avance, notamment la comédie musicale, le vol en hélicoptère et le City Pass que vous pouvez retrouver ici. Il a été indispensable pendant notre séjour et nous a permis d’éviter les files d’attente et surtout d’économiser près de 40% sur les tarifs des activités si nous avions acheté les tickets séparément. Le pass permet l’accès à six activités au total: Empire State building, Musée américain d’histoire naturelle, Metropolitan muséum of art, Top of the Rock ou Musée Guggenheim, Statue de la Liberté ou Croisière Circle Line, Mémorial et Musée du 11 septembre ou Intrepid sea, air & space muséum.

Et pour ne rien oublier dans la valise, petite liste non exhaustive: chargeurs, adaptateurs universels, photocopie du passeport, de l’ESTA, des réservations et des billets d’avion, médicaments et ordonnances.

 

NYC_32

 

mes bonnes adresses

 

J’avais tellement hâte de tester ces adresses que je suivais de près depuis des mois sur les réseaux sociaux, New York était la promesse de pouvoir manger des spécialités du monde entier, de brunchs de folie et d’adresses de dingue. Sur toutes celles que vous m’aviez conseillé et celles que j’avais déniché, nous n’avons pu en tester qu’une infime partie. Les journées à New York sont chargées, le matin nous avons choisi des petits déjeuners/ brunchs très costauds et du coup, nous n’avions pas faim à midi. Le soir on a privilégié le confort de nos jambes en commandant directement à l’hôtel depuis l’application DoorWash, l’équivalent d’Uber Eats.

Les adresses que j’ai pu testé

Pure thai Cookhouse: un tout petit restaurant thaï qui ne paye pas de mine vu de l’extérieur, très peu de place à l’intérieur je vous recommande vivement de réserver. Nous avons pris plusieurs petits plats à partager: poulet épicé, porc laqué, nouilles sautées, un vrai régal. Côté budget comptez une trentaine de dollars par personne.

Andrew’s coffee shop: un coffee shop américain typique, on y prends des petits déjeuners et brunch de folie. Le plus gros petit déjeuner que l’on ait pris et très honnêtement le meilleur. Le personnel est adorable et les quantités incroyables. Comptez entre 30 et 40 dollars par personne pour un petit déjeuner costaud.

 

K Rico steakhouse: nous avons atterri dans ce steakhouse un peu par hasard tout près de l’hôtel, une bonne adresse pour les amateurs de viande qui reste quand même assez chère. Comptez 70$ par personne.

 

IMG_2378

 

The Butcher’s Daughter: l’une de mes préférées, le cadre est top et la déco hyper travaillée. J’avais tellement hâte d’y aller: bagels, pancakes, jus et café! Un délice. Comptez une trentaine de dollars par personne.

 

Cecconi’s Dumbo: un restaurant italien, il en existe plusieurs à travers le monde. Celui de Dumbo a une vue imprenable sur le Brooklyn Bridge, un cadre exceptionnel à réserver absolument si vous voulez une place en terrasse. Une quarantaine de dollars par personne.

 

NYC_34NYC_33

 

Bakeri: une petite pâtisserie à Williamsburg avec quelques places assises. De la vaisselle ancienne, des gâteaux, des cinnamon rolls et des petits cafés trop mignons. Plutôt pour une pause ou un petit déjeuner rapide, j’ai adoré! Moins de 10 dollars par personne.

 

Chelsea Market: le Chelsea Market est un marché couvert en pleine ville, plusieurs enseignes de restaurants, des stands de restauration du monde, poissonneries, pâtisseries, etc. On peut y manger n’importe quoi sur le pouce. L’occasion pour nous de gouter le fameux Lobster roll, le sandwich au homard. C’est aussi des corners créateurs hyper sympa.

 

NYC_44

 

Citizens of Chelsea: j’ai adoréééé cet endroit! C’est tellement mignon, le personnel est adorable et on y mange hyper bien! Deux assiettes chacun: gaufres, oeufs pochés, banana split, on s’est vraiment régalés pour une trentaine de dollars par personne.

 

Guy-Kaku: nous avons testé cette chaine de barbecue japonais grâce à Julie que nous avons retrouvé sur place, une super découverte! Le menu pour 4 personnes est à 200$ et compte viandes crues à cuire soi-même, riz sauté et entrées. Détail non négligeable, après 21h, c’est happy hour ahaha.

Levain Bakery: les fameux cookies! On ne pouvait pas quitter New York sans les avoir gouter.. Et quelle déception. Je n’ai jamais rien vu d’aussi gras, dégoulinant, écoeurant! Vraiment trop déçue mais pas de regret, je les ai gouté.

 

NYC_47

 

Nathan’s Famous: à défaut d’avoir gouté les hot-dog à Coney Island c’est dans un petit stand tout près du MET que nous avons pu les gouter. Tout ça accompagné de frites au fromage, liiiiiiight! Moins de 10$ par personne et hyper boooon.

Ellen’s stardust diner: l’adresse la plus folle qu’on ait testé, et juste au pied de l’hôtel. Au Ellen’s stardust, il y a la queue de 8h du matin à 23h, il faut avoir de la patience. L’originalité? Les serveurs sont aussi chanteurs. La personne qui vous sert vos pancakes peut monter sur une table et faire un show entre deux oranges pressées. Un show à l’américaine permanent pour une trentaine de dollars par personne.

 

Processed with VSCO with e5 preset

 

Les adresses conseillées que nous n’avons pas testé

 

La Cafette: un café français, pour des plats simples – Café Colette: idéal pour un lunch, éco industrielle hyper sympa – Le Bar Pa Tea: pour un bubble tea trop mignon – Champs Diner: un dinner typique américain – Broadway bagel: des énormes bagels et un grand choix de garnitures et de pains – The Loeb Boathouse: c’est l’adresse que vous m’avez le plus conseillé, pour un brunch ou pour le déjeuner – Murray’s bagel: des bagels de ouf! – The cinnamon snail: pour le gouter ou un burger sur le pouce – Little cupcake bakeshop: pour des cupcakes de folie – The Vine NYC: parfait pour un lunch – Five Leaves: pour d’énormes pancakes à la banane – Underwest Donuts: trop déçue de ne pas avoir pu gouter à leurs donuts, l’adresse était fermée pour travaux – Carmine’s: restaurant italien, pour un budget un peu plus important – Egg shop: pour un super petit déjeuner autour de l’oeuf – Magnolia bakery: pour des cupcakes chics et trop mignons – Maman: pour les français en mal du pays, un déco incroyable – Sunday in Brooklyn: les plus gros pancakes de New York – Broken Coconut: très girly, l’adresse instagrammable de la sélection – Bluestone Lane: pour les amoureux d’avocats – La Parisienne: une adresse tenue par une frenchy, idéal pour un lunch – Dominique Ansel bakery: le cronut est à gouter absolument, cette recette de croissant/ donut est (parait-il) incroyable – Jack’s wife Freda: pour un brunch de compétition – Tacombi Nolita: restaurant mexicain, hyper sympa avec un van dans la salle – Piccola Cecina Osteria: petit restaurant italien numéro 1 sur trip Advisor, réservation obligatoire.

 

notre programme

 

Jour 1 – Midtown

 

Midtown, c’est un peu New York résumé en un seul quartier. Tout y est démesuré, fou. Plus de 3 millions de personnes s’y pressent chaque jour pour travailler, mais c’est également le point touristique central de la ville. Et pour cause, les monuments et lieux les plus emblématiques de New York y sont concentrés. Finalement, c’est un peu le coeur de Manhattan.

Nous avons la chance d’avoir pu choisir un hôtel en plein coeur de Midtown, directement sur Times Square. Un point de chute central d’où nous pouvions aller partout.

Nous commençons donc par la découverte de l’incroyable Times Square. Le quartier ne dort jamais: panneaux publicitaires, grandes enseignes et flux ininterrompu de touristes, Times Square n’est clairement pas l’endroit le plus reposant de la ville. Et quand on débarque comme moi d’un petit village de 200 habitants.. Le choc est violent. On s’y sent tout petit, presque ridicule.

Le point de vue que je voulais absolument faire, c’est celui du Rockefeller Center. Le Top of The Rock offre un panorama incroyable, notamment sur l’Empire State Building. Nous faisions partie des tous premiers visiteurs ce matin là et le spectacle était incroyable.

 

Processed with VSCO with e5 preset

 

Fan de Gossip girl, je voulais absolument découvrir la gare Grand Central. La même où arrive Serena dans le tout premier épisode de la série, le retour de la reine en ville. Et sans être fan, Grand central Terminal est la plus grande gare ferroviaire au monde: marché de produits frais, stations de métro, boutiques et hall somptueux avec un plafond orné de peintures représentants des constellations.

Tout près de la gare se trouve la New York Public library, une bibliothèque immense encore plus belle que celle d’Harry Potter.

Deuxième point de vue à ne pas manquer, celui de l’Empire State Building. Nous avons admiré Manhattan d’un côté ce matin, nous voilà à l’opposé du décor.

 

Jour 2 – China Town, Little Italy & Williamsburg

Nous voulions absolument découvrir les quartiers de Little Italy et China Town. Parcourir les deux quartiers nous prend une petite heure, le temps d’être totalement dépaysés par les odeurs, les couleurs et les sons de ces rues incroyables. Poissons séchés, fruits aux formes et aux couleurs d’Orient, énormes jambons suspendus dans les vitrines, j’ai adoré cette petite parenthèse durant laquelle nous n’avions même plus l’impression d’être à New York.

 

NYC_25

NYC_24

 

Après ce petit dépaysement, nous nous mettons en route pour Williamsburg. Williamsburg, c’est la promesse d’un quartier cool, trendy et hyper animé. Nous n’avions pas d’itinéraire défini, et je crois sincèrement que c’est la plus belle façon de découvrir le quartier.

C’est d’abord un repère d’artistes street art, d’entrepreneurs et d’hipsters! Une fresque incroyable se cache presque dans chaque rue et il y a des petits cafés branchés absolument partout. Mais c’est aussi le meilleur endroit pour faire les meilleures friperies  de la ville. Mission accomplie. Nous voilà au Beacon’s Closet, une immeeeeense friperie où l’on trouve de tout mais surtout des articles récents type Zara, H&M, etc. Un peu déçus par cette enseigne qui s’est révélée être très cheap. La pèche fut bien meilleure à Buffalo Exchange et Monk vintage: pièces de créateurs à prix cassés, jeans Levi’s, vestes en jean, etc. Le problème, c’est qu’en général on adore ce qui n’est pas à notre taille.

 

NYC_64

Jour 3 – Central Park & Coney Island

Central park, c’est le premier parc au monde à avoir été entièrement conçu par l’homme: 341 hectares d’arbres, de chemins et de lacs visités par des millions de personnes chaque année, new yorkais et touristes. Nous avons décidé de nous y attardés une matinée, le spectacle des cerisiers en fleurs était incroyable. Et devinez quoi? On a même fait un petit tour en barque.

 

NYC_55

Deux musées à faire absolument sont situés de part et d’autre de Central Park, le Metropolitan Muséum et le Musée Américain d’Histoire Naturelle (mon préféré). L’occasion de les faire tous les deux puisque nous étions sur place.

Coney island, c’est un immense parc d’attraction au bord de l’océan, la promesse de glaces pleines de vermicelles de toutes les couleurs et de montagnes russes dans un cadre incroyable. Le parc est très simple d’accès, la ligne Q vous y emmène directement et il faut compter une cinquantaine de minutes de voyage depuis Manhattan.

La chance étant avec nous ce jour là, le parc a fermé quelques minutes avant notre arrivée car la pluie qui était sur Manhattan le matin s’est en fait déplacée jusque là.. Nous en avons profité pour faire un tour au bord de l’eau et acheter des bonbons dans un petit magasin près de la station de métro.

 

NYC_16NYC_58

 

Jour 4 – Downtown & Dumbo

 

Après un petit déjeuner de compétition à The Butcher’s Daughter, nous nous dirigeons vers le Financial District pour faire découvrir le Charging Bull. Cette sculpture de bronze signée Arturo di Modica et représentant un taureau en position de charge garde l’entrée du quartier financier, elle fut installée illégalement en 1987 dans la foulée du crash financier avant d’être légitimée par la ville de New York 1989. On dit que toucher ses bouboules porte chance, j’ai tenté le coup!

En remontant l’Hudson nous atteignons rapidement le One World Trade Center au pied duquel se trouvent le mémorial du 11 septembre et son musée. Deux immenses bassins où se trouvaient respectivement les deux tours jumelles et autour desquels sont inscrits les noms des 2 977 victimes de cette terrible catastrophe. Nous continuons par la visite du musée attenant au mémorial et ressortons bousculés, attristés.

A proximité du musée se trouve L’Oculus, bâtiment au design futuriste abritant boutiques et commerçants qui est en fait.. Une gare.

 

Nous traversons l’emblématique Brooklyn Bridge: il y a du monde, les new-yorkais à vélo nous frôlent, les touristes prennent des photos, bref, ce pont est un immense lieu de vie. Nous le traversons à notre rythme, découvrant la vue incroyable sur Manhattan. Après un déjeuner au Ceccon’is, nous promenons et découvrons tranquillement le quartier de Dumbo. Certains spots sont assaillis par les touristes qui veulent tous la même photo, c’est assez déroutant.

 

NYC_29

 

Jour 5 –  Meatpacking & Chelsea

 

J’avais hâte de découvrir le plus grand marché couvert de la ville, le Chelsea Market est un incontournable à Chelsea. Abritant près de 40 commerçants, il est à possible de manger à peu près tout dans ce marché installé dans une ancienne biscuiterie Oréo. On flâne, on observe, on sent, et puis on se décide: lobster rolls, poisson frais, sushis, burgers, cuisine italienne, le choix est vaste. J’ai opté pour un sandwich au homard, le fameux lobster roll, et pour quelques sushis préparés avec du poisson extra frais. Un régal.

Mais le Chelsea market c’est aussi un corner dédié à de jeunes créateurs new yorkais où l’on peut découvrir bijoux, accessoires, décoration ou vêtements.

 

NYC_65

 

NYC_66

 

Le Chelsea Market est situé à quelques mètres à peine de la Highline, l’occasion d’en parcourir un tronçon. La highline, c’était une voie ferrée aérienne dans les années 30 réhabilitée aujourd’hui en parc suspendu. Les rails ont été conservés à certains endroits et intégrés au milieu des bosquets fleuris et des bancs installés tout au long du parcours. Une promenade hyper agréable et un peu déroutante, une parenthèse fleurie et apaisante au beau milieu des grattes-ciel. On en profite pour découvrir The Vessel qui jouxte le parc.

On en profite pour faire un crochet jusqu’au Flatiron building situé à quelques blocs.

 

IMG_2516

 

Sans titre-1

Nous avions programmé un vol en hélicoptère au sunset et donc un départ à 19h40. Les locaux de note compagnie se situant dans le New Jersey, notre journée est écourtée pour ne pas être en retard. Nous avons choisi de voler avec FlyNyon qui propose  régulièrement des promotions très intéressantes, nous avons choisi un vol de 16-19min avec portes ouvertes pour 180euros par personne. Pour rejoindre l’entrepôt comptez une bonne heure en taxi ou en Uber et à peu près 70$.

Après un gros cafouillage et quelques incompréhensions nous décollons avec finalement plus de 2h de retard, la compagnie nous surclasse donc sur un vol de 25min et de nuit. Nous étions 4 dans l’hélico dont un à la place du copilote, nous atteignons Manhattan au bout de quelques minutes à peine de vol, et là.. Le rêve se réalise. Manhattan à nos pieds, ses lumières, ses grattes-ciel et son agitation. C’était incroyable, indescriptible, aujourd’hui encore j’en ai les frissons en regardant les vidéos! Nous avions choisi un vol « doors off », comprenez sans portes, avec possibilité de sortir les pieds à l’extérieur de l’appareil. Un survol du sud de Manhattan, du Rihanna à fond dans les oreilles, les larmes au bord des yeux et une seule phrase à la bouche « PUTAIN MAIS C’EST DINGUE!! »

L’autre incontournable c’est bien entendu d’assister à une comédie musicale. Nous avons donc pris nos billets pour Aladdin pour un peu moins de 100$ par personne. Une soirée incroyable pleine de couleurs, et les chansons du célèbre Disney dans la tête pendant 15 jours.

La chose la plus folle que j’aie fait à New york, c’est de m’y faire tatouer. Après quelques recherches j’ai pris rendez-vous au Three Kings Tattoo. Il existe deux salons, le premier à Brooklyn et le second à East Village. Plusieurs tatoueurs exercent dans les salons et il est possible de prendre rendez-vous avec n’importe lequel d’entre eux. Je suis tombée amoureuse du travail de Rae Love, des traits très fins et des motifs floraux incroyables. Rendez-vous est pris pour la fin du séjour. J’ai donc à la cheville gauche, côté coeur, d’incroyables fleurs des champs qui ont une signification toute particulière pour moi. Rae, si tu passes par là, merci infiniment. Je suis fière de porter ce dessin.

Après toutes ces émotions (et ces douleurs j’avoue), on a bien mérité une petite glace dans l’un de ces célèbres camions colorés. On les a vu dans les films, les séries, et voilà qu’il y en a à tous les coins de rue. Une double chocolat pleine de paillettes de toutes les couleurs svp.

En traversant Times Square avec notre glace, on s’arrête devant l’une des webcams branchées 24/24h et on fait un petit coucou à papa et maman à l’autre bout du monde.

Dans un registre plus grave, le musée dédié à la catastrophe du 11 septembre 2001 nous a bouleversé. Il se trouve au pied des fondations de l’une des tours jumelles, on y découvre d’abord des morceaux de l’immeuble, de l’une des antennes des tours jumelles, un camion de pompier à demi détruit et divers objets et témoignages provenant du monde entier. L’ambiance est très lourde, silencieuse. On poursuit notre visite dans les salles d’exposition où la journée du 11 septembre se déroule minute par minute à travers des vidéos, enregistrements sonores et autres appels radios. Nous revivons cette journée catastrophe et la détresse de ceux qui y ont assisté ici. Des enfants cherchent leur maman, leur doudou, des femmes dévastées cherchent un frère ou un mari. Talons hauts ensanglantés et autres nounours en peluches rythment notre visite. Les photos des victimes ainsi que leurs noms couvrent les murs d’une pièce entièrement dédiée à leur mémoire, un lieu bouleversant. J’en ressors complètement retournée, en larmes, dans l’incompréhension la plus totale presque 20 ans après.

Plus légèrement, New York est le paradis des sneakers addicts. Je suis une grande fan de baskets et j’avais hâte de découvrir ce que la grosse pomme avait à m’offrir pour couvrir mes petits pieds. Et des boutiques de sneakers, on en a fait une bonne douzaine. Nike, Adidas, Foot locker, Champs, Macy’s, toutes les grandes enseignes y sont passées mais aussi des boutiques spécialisées complètement incroyables: Kith et Flight Club. Kith, c’est un concept store réunissant vêtements, sneakers et petits cafés au premier étage. On y trouve des modèles exclusifs. Flight club, c’est tout simplement la bijouterie de la basket. Des centaines de modèles jusqu’au plafond, des éditions limitées, des baskets introuvables. Bref, le paradis du collectionneur. Les baskets sont sous cellophane et une trentaine de modèles sont carrément sous verre, et pour cause, à plus de 6000$ pour certaines paires ça se comprend. Finalement, j’ai trouvé mon bonheur chez Champs et Nike.

Maintenant que nous sommes bien chaussés, partons à la découverte de Central park et d’une activité plus reposante, une balade en barque. Une expérience new yorkaise que j’ai adoré. On s’approche des canards, des dizaines de tortues et on s’éloigne de la frénésie de la ville. Nous avons loué une barque pour 4 personnes pendant 1 heure pour 15$.

Pour conclure, j’ai envie de vous dire que ce voyage a New York était juste incroyable. J’avais beaucoup d’attentes, j’avais peur que cette ville ne soit pas faite pour moi, qu’elle soit trop grande, trop imposante. Elle a été accueillante, parfois surprenante, toujours folle.

signature

 

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans : Voyage

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s