Derniers Articles

La tête dans les étoiles

Hello tout le monde,

Je suis ravie de vous retrouver après de longs jours d’absence. Nous avons signé l’achat de notre maison au début du mois et les travaux nous ont pris tout notre temps! Mais on ne va pas se mentir, c’est un régal! On monte des meubles, on court partout avec nos tournevis et on devient les as du pinceau (bon j’avoue, j’abuse).

Quelques jours avant la signature (date fatidique tu l’as compris), j’emmenais Nicolas pour un week-end surprise dans le sud, à Porto Vecchio. Celles et ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux le savent déjà, nous avons passé la nuit au Cocoon Village. Trois cocons accrochés à la falaise au coeur de la forêt de l’Ospedale, la tête dans les étoiles.

C’est complètement par hasard que j’ai découvert ce concept de logement insolite, une publication sur Facebook que l’un de mes ami(e)s avait liké et qui s’est retrouvé sur mon fil d’actualité. Bulles suspendues entre ciel et terre et vue imprenable sur les étoiles et  Porto Vecchio, les quelques photos partagées sur leur page Facebook m’ont convaincu.

Un concept écologique « sans laisser de traces »

Rien ne trahit la présence des cocons et de l’altru celu si vous ne savez pas qu’ils sont là. Complètement adaptés à l’environnement, Karine nous explique qu’ici, tout est écologique. « Notre but est que si un jour on démonte tout, il ne reste aucune trace de notre passage », le ton est donné! Terrasses en bois qui lézardent le long des rochers, lampes solaires, passerelles de bois et de cordes, chemins rocailleux.. La nature, un cocon et rien d’autre.

Deux petites cabanes sont nos sanitaires pour le week-end: toilettes sèches dans l’une, douche et point d’eau dans l’autre. Ici, pas d’eau courante. Une petite réserve d’eau pour se brosser les dents, une autre plus importante (chaude je précise, très important vraiment) pour la douche, et nous voilà les campeurs les plus propres de la décennie!

La tête dans les étoiles

Une vue à 360 degrés sur les étoiles, les lumières de Porto Vecchio là-bas, loin, et un orage en mer. Tout ça depuis un immense lit rond, sous la couette. Le vrai spectacle au cocoon village, c’est lorsqu’on est couchés.

Le soleil se lève, ses rayons emplissent doucement le cocon. C’est déjà l’heure de se réveiller, et le petit déjeuner est là. Tout ce qu’il faut dans un petit panier sur la terrasse tout près du cocon avec vue imprenable.

Le temps d’un chocolat chaud avec un plaid sur les genoux, et il est déjà l’heure de partir..

 

Une vraie bonne adresse dans la région de Porto Vecchio pour une nuit complètement insolite! On a adoré!

21743201_1229117597222961_5666390230523242786_n21728001_1229117580556296_3877558287244875562_n21740311_1229117640556290_8645914942588003642_n21751424_1229117733889614_4503380330072181006_nimg_7817img_781421751901_1229121503889237_8025977011961922777_n21751863_1229117737222947_6665989886204491436_n21728513_1229117423889645_6803147071221976272_nimg_781621740344_1229117653889622_6290697342766636411_n21761911_1229117727222948_3111014133954324231_n21728301_1229117500556304_5203309307336688694_n

signature

 

Snow white

Hello tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bon week-end! Je n’ai malheureusement pas le temps d’être aussi active que d’habitude sur les réseaux sociaux, il faut dire que l’un des plus beaux projets de ma vie se mets en place tout doucement. Celles et ceux qui me côtoient le savent, en ce moment, j’ai les mains dans la peinture.

Petite pause ce soir pour partager un look 100% confort et surtout 100% pièces préférées de tous les temps! Je porte un pantalon à pinces Benoa de l’hiver dernier, il passe aussi bien au bureau qu’en ville surtout avec mon t-shirt Francesca Antica Collection (merci Guillaume il est tellement cool je l’adore!). Le tout associé à mes Birkenstock cloutées,  mon sac Balenciaga et une ceinture western à double boucle shoppée chez Asos. Côté lunettes je porte un dupe des Céline déniché dans la boutique Bella Vita, 30 rue Clémenceau à Calvi.

Bref, un look bien dans mes birk.

 – SHOP THE LOOK –

Ceinture western à double boucle Asos  – T-shirt Francesca Antica Collection – Sandales Arizona Birkenstock – Pantalon à pinces Benoa – Lunettes de soleil Bella Vita – Sac papier A6 Balenziaga.

Look 2-2Look 2-5Look 2-6Look 2-8Look 2-1Look 2-4Look 2-7Look 2-3

signature

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Sorry, not sorry

Hello les filles,

J’espère que vous avez bien profité de votre week-end, pour moi c’est open hour, je ne reprends que mercredi! Et c’était un minimum après une semaine aussi chargée sur tous les plans.

Déjà ma troisième tenue ce mois-ci, je crois que j’ai fini par prendre le pli et que publier des looks commence à me plaire même si j’ai toujours autant de mal à regarder les photos et à toutes les assumer. J’ai construis cette tenue autour de l’une des paires de chaussures tendance de l’été, les espadrilles. En tissu, en cuir, en vinyle, en couleurs, compensées ou plates: on les voit PAR-TOUT! Et si j’avoue avoir eu un peu de mal au départ, j’ai finalement craqué pour un modèle en jean « sorry, not sorry ».

L’autre pièce forte c’est ce sac Prada Galleria. Pas facile à porter vous allez me dire, et clairement vous avez raison. Surtout lorsqu’on est plutôt classique comme moi. Je le porte en général avec des tenues très sobres: mon short en jean destroy et un chemisier tout en légèreté.

Les bijoux que je porte sont les mêmes que ceux détaillés ici et mon ras de cou Gigi Clozeau.

 – SHOP THE LOOK –

Short Pimkie – Ras de cou Gigi Clozeau

Look 3-1Look 3-10Look 3-6Look 3-3Look 3-13Look 3-12Look 3-9Look 3-7Look 3-11Look 3-5

signature

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Golden hour

Hello tout le monde,

On ne m’arrête plus, on se retrouve ce soir pour un look tout en simplicité avec le coucher de soleil en toile de fond. Une tenue qui sent bon les soirées d’été et les vacances. Une petite robe, une paire de sandales et le tour est joué, c’est aussi ça les vacances.

Pour cette tenue je porte l’une de mes robes préférées, une robe longue au dos croisé shoppée dans la petite boutique Incognito à Calvi avec mes sandales K Jacques. Côté accessoires je porte mon sac (de l’amour) Jelsa Rose & Joséphine de la collection A/W 2016. Vous pouvez d’ailleurs retrouver la nouvelle collection à L’Adresse accessoires à Corte ou en ligne sur www.roseetjosephine.com avec un coup de coeur pour les modèles Camden Autruche, Cambridge Python et Ellora crocodile rouge.

A mes poignets les éternels bracelets en or et résine Gigi Clozeau et le jonc plume amazonite Dear Charlotte.

 – SHOP THE LOOK –

Robe longue sans marque Incognito – Sandales Epicure K Jacques – Sac Jelsa Rose & Joséphine – Jonc Dear Charlotte boutique Marie et Lou.

Look 1-2Look 1-5Look 1-7Look 1-3Look 1-6Look 1-8Look 1-4Look 1-1

signature

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Floral dress

Bonsoir à toutes,

J’espère que vous profitez de votre été et de vos vacances pour celles qui ont la chance d’en avoir. De mon côté me revoilà après plusieurs semaines d’absence sur le blog avec un défi de taille.

Celles qui me connaissent bien savent que je ne suis pas très à l’aise avec mon corps, et notamment avec mes jambes. La vie ne m’a pas vraiment fait de cadeaux des pieds aux hanches: rétention d’eau, mauvaise circulation et peau d’orange (ouais la totale c’est un bonheur). Du coup, l’été est une saison un peu compliquée. Je suis toujours gênée de devoir montrer mes jambons jambes et l’épreuve du short ou de la jupette est toujours un moment critique!

Cette année, après avoir perdu 7kg (un peu fière kanmême), je me fais violence pour partager ici, avec vous, quelques photos en robe.

Pour ce look je porte une robe fleurie qui faisait partie d’une petite commande SheIn et que j’aime beaucoup, des sandales Morena Gabbrielli shoppées dans une boutique de la citadelle de Bonifacio et le petit dernier le Trio Céline rouge. Depuis le temps qu’il me faisait de l’oeil, c’est finalement grâce à Gwen qu’il rejoint ma petite collection!

Côté bijoux, je porte ces bracelets tous les jours depuis le début de l’été tellement je les aime. Les bracelets Gigi Clozeau, eux, ne me quittent jamais.

 – SHOP THE LOOK –

Robe fleurie SheIn – Sandales Morena Gabbrielli – Pochette Trio Céline – Lunettes de soleil Ray-Ban – Accumulation de bracelets en or et résine Gigi Clozeau – Jonc avec pierres prunes sans marque – Jonc avec pierres roses et bleues Luma Jewels (offert par mes meilleures copines <3) – Jonc « Amicizia » Atelier Paulin (offert par mes copines aussi, trop gâtée).

Look 4-9Look 4-6Look 4-10Look 4-4Look 4-3Look 4-7Look 4-8Look 4-5Look 4-11Look 4-2

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Un week-end à Porto-Vecchio, mes bonnes adresses

La Corse est belle, cette vérité me saute un peu plus aux yeux chaque jour à travers tellement d’aspects. Du nord au sud, de la mer à la montagne, la Corse est si belle. Avec l’habitude on l’oublie parfois, mais il suffit d’ouvrir les yeux, de regarder autour de nous pour nous en apercevoir. Ce week-end a été pour moi une occasion de plus de le vérifier.

Nous voilà sur la route de Porto Vecchio pour un week-end entre cousines, tout en bas (vraiment tout en bas genre, après c’est l’Italie tu vois) de l’Île. L’occasion de faire un break et de passer pour des touristes, des vrais. La région est un petit paradis, un véritable écrin où l’on trouve les plus belles plages de Corse, rien que ça. C’est sur celle de Santa Giulia que nous commençons notre week-end dans une adresse toute neuve, toute belle: L’Oasis Santa Giulia.

L’Oasis Santa Giulia, directement du producteur.. aux transats 

La promesse de L’Oasis, c’est de profiter d’un cadre exceptionnel dans le respect d’un engagement éco-responsable. Tout y est bio, du mobilier aux snacks en passant par la décoration et les boissons. Et lorsqu’on ouvre un peu plus grand les yeux pour admirer le paysage, cette immense étendue de sable fin sur fond de mer turquoise, c’est finalement peut-être d’un établissement comme celui-ci dont Porto Vecchio avait besoin.

Dans l’assiette aussi on mise sur les circuits courts et le bio: des tartines salées et sucrées, des plateaux de fruits et de légumes de producteurs locaux, même les vins sont bio! Une petite bière les pieds dans l’eau? L’Oasis propose de la location de transats, de sunbeds et de petits salons VIP pour lézarder au soleil, et en plus.. la bière aussi est bio! Un concept que nous avons vraiment adoré, tout a été parfait (oui messieurs dames, parfait).

Un petit cocon avec vue imprenable sur une eau transparente, plus qu’un bar de plage c’est une philosophie que l’on adopte le temps d’une journée à L’Oasis. Une tartine de brocciu passu, confiture de figues et canistrelli, un jus concombre, citron, carotte et nectarine (il change en fonction des produits disponibles) au fond d’un hamac les doigts de pieds en éventail.. Vous voyez le genre?

L'Oasis Santa Giulia, Plage de Santa Giulia, 20137 Porto Vecchio

LONDRES-1-3LONDRES-1-20LONDRES-1-6LONDRES-1-16LONDRES-1-2LONDRES-1-22LONDRES-1-19LONDRES-1-4LONDRES-1-5LONDRES-1-17LONDRES-1-15LONDRES-1-13LONDRES-1-9LONDRES-1-8LONDRES-1LONDRES-1-18 copieLONDRES-1-7LONDRES-1-11LONDRES-1-12LONDRES-1-14

Une nuit à l’Hôtel Castell’Verde***

Niché au-dessus de la plage de Santa Giulia, c’est à l’Hôtel Castell’Verde que nous avons passé la nuit. Un petit cocon entouré d’arbres et bercé par le chant des oiseaux et des cigales. De vraies princesses le temps d’un week-end: piscine chauffée à deux pas de notre chambre, petit déjeuner avec vue et soleil sur le visage au bord de l’eau. Un week-end qui sentait bon les vacances, dépaysement garanti.

La chambre que nous occupions est une chambre double côté jardin, très propre, moderne et fonctionnelle. Un lieu calme et reposant où l’on sait prendre soin de vous pour 174€ par nuit. Rien à redire sur l’accueil, le personnel est vraiment très agréable et à l’écoute.

Un petit coin de paradis à 3 minutes de l’une des plus belles plages de Corse.

Hôtel Castell'Verde, Baie de Santa Giulia, 20137 Porto Vecchio

LONDRES-1-25LONDRES-1-2619366096_1160155354119186_5327894502504260235_n19225906_1160155327452522_4271198370838522828_n19366290_1160155450785843_1008819361491222370_n19149264_1160155297452525_4642772310269350487_nLONDRES-1-24

Le Brunch de l’Hôtel Mariosa****

C’est dans un cadre exceptionnel, les pieds dans l’eau, que l’Hôtel Mariosa vous accueille tous les dimanches pour son brunch dominical. Après plusieurs semaines à en avoir l’eau à la bouche grâce à leur profil Instagram, c’est là-bas que j’ai choisi d’emmener Léa pour finir notre week-end en beauté.

L’Hôtel propose un IM-MEN-SE choix de sucré et de salé à volonté, des sélections de pains et de produits de qualité: une palette de couleurs et de saveurs, il y en a tellement qu’on ne sait plus où donner de la tête.  Le brunch est accessible pour 35€ par personne hors boisson, un budget plus que raisonnable au regard du lieu et du choix proposé.

Une super découverte qui m’a donné envie d’y revenir et surtout pour y passer la nuit, l’établissement est une merveille.

Hôtel Mariosa, Route de Palombaggia par Piccovaggia, 
20137 Porto Vecchio

19396597_1160155184119203_8834757012686277733_n19260590_1160155084119213_6954153104264471836_n19274759_1160155487452506_8455585419001317101_n19396673_1160155174119204_5503185197028307857_n19274780_1160155070785881_770184545720630875_n19366086_1160155017452553_1956729826335260947_n19225834_1160155057452549_4865452022928964022_n19260397_1160155220785866_5118847871826241004_n19225089_1160154980785890_6599243451851375009_n

Une belle parenthèse en avant-saison pour profiter un peu de notre île qui doublera sa population d’ici quelques semaines, une petite pause pour Léa entre l’écrit et l’oral du bac français et un retour à la réalité dès ce matin pour moi. Corses, n’oubliez pas, nous vivons au paradis.

Merci infiniment à Corse Sud Hôtellerie pour l’invitation ainsi qu’à L’Oasis pour leur super accueil, vous pouvez retrouver L’Oasis ainsi que l’Hôtel Castell’Verde sur www.sud-corse.com

Bonne semaine à tous!

signature

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

A few days in London

Hello tout le monde! J’espère que vous allez bien et que, comme moi, vous profitez bien de ces longs week-ends que nous offre le mois de mai cette année. C’est fraichement rentrée de notre week-end à Londres que je vous retrouve pour une petite rétrospective.

C’est à dix que nous sommes partis pour quelques jours dans la surprenant Londres pour découvrir ses bus à deux étages, ses cabines téléphoniques rouges, Big Ben et son atmosphère si particulière. Pour une fois, j’ai laissé ma folie de l’organisation de côté pour me laisser guider par Anne-Laure qui connait bien la ville et surtout par les envies de tous. Entre marchés, pubs et écureuils, je vous livre notre programme pour ne pas perdre une minute dans cette ville qui vit à cent à l’heure.

Jour 1 – Big Ben, Old spitafield market & Shoreditch

Nous logions au Space Apart Hotel tout près d’Hyde Park dans le quartier de Westminster, un petit studio tout mignon très bien placé, d’une propreté irréprochable avec un personnel vraiment agréable. Arrivés à plus d’une heure du matin la veille, un bon petit déjeuner était de rigueur dans l’un des restaurants Aubaine avant de sauter dans un taxi direction Big Ben.

Mais avant cela nous traversons Hyde Park. J’ai les poches pleines de noisettes et d’amandes, je me fais aussitôt racketter par les écureuils. Dans l’herbe, les arbres, ils courent et sautent de branche en branche pour le plus grand bonheur des enfants que nous sommes (j’étais en folie folle).

Lorsqu’on pense à Londres c’est bien sûr l’incontournable Big Ben que l’on a à l’esprit, cette immense horloge dont le bâtiment principal habite le Parlement. The London Eye nous salue depuis l’autre rive de la Tamise, un artiste de rue joue de la cornemuse (ne me demandez pas s’il avait un slip sous son kilt), nous sommes dans l’ambiance.

Avant de grimper dans la roue, nous décidons de faire l’attraction The London Dungeon. Nous sommes envoyés de pièces en pièces et suivons un scénario qui évolue au fil de nos rencontre avec les acteurs: traitres à la monarchie, serial killers, peste noire.. Tout est fait pour nous faire flipper au maximum et ça marche. Une attraction à faire pour une bonne rigolade si vous visitez Londres entre ami(e)s. Dès la sortie nous filons dans la file d’attente du London Eye avant de nous élever à plus de 135 mètres de hauteur pour une vue à 360° sur Londres (et un bon mal de mer à l’arrivée).

Big Ben, London Eye

LONDRES-22-3LONDRES-23LONDRES-22LONDRES-1LONDRES-2LONDRES-13-2LONDRES-26-2LONDRES-18-3LONDRES-14-2LONDRES-12-2LONDRES-15-2LONDRES-11-2

Après en avoir pris plein les yeux, un nouveau taxi nous emporte direction le Old Spitafield Market. Ce grand marché couvert abrite de grandes enseignes telles que Chanel ou Jo Malone, mais aussi de petits exposants et créateurs de bijoux, vêtements et accessoires ou encore de tout plein de stands et restaurants où l’on peut boire et manger. C’est d’ailleurs au Gourmet Burger Kitchen que nous déjeunons ce jour là, restaurant qui a la réputation de servir les meilleurs burgers de Londres (rien que ça), et ce n’est pas une légende. Ils étaient terribles! L’occasion également de gouter nos premières cheese fries, frites avec du fromage fondu, un délice.

Old Spitafield Market

LONDRES-9LONDRES-7LONDRES-6LONDRES-3LONDRES-21-3LONDRES-21-2LONDRES-4LONDRES-5LONDRES-8LONDRES-22-2

Une fois le ventre plein et nos petites jambes reposées, nous marchons vers le quartier de Shoreditch. Ce quartier est le plus déconcertant que nous ayons traversé. Chaque mur, chaque porte est devenu la toile d’un artiste de rue passé par là. Du splendide portrait indien aux graffitis plus trash c’est une galerie à ciel ouvert. Nous tombons sur un autre petit marché, le Backyard Market: brocanteurs, objets anciens, créateurs branchés et stands de nourriture exotique (et des hot dogs mon gars je t’en dis rien). L’occasion de flâner et de faire quelques achats.

Notre journée se termine au Jamie Oliver’s à Piccadilly Circus pour un plat de pâtes carbonara avant une bonne nuit pour reposer nos petits pieds: une grosse journée nous attend.

Shoreditch

LONDRES-16LONDRES-12LONDRES-5-3LONDRES-11LONDRES-14LONDRES-15LONDRES-12-3LONDRES-10-3LONDRES-20LONDRES-13LONDRES-10Graffiti_in_Shoreditch,_London_-_Elephant_by_Alexis_Diaz_(9422258885)LONDRES-1-4LONDRES-11-3LONDRES-19-3LONDRES-9-3LONDRES-2-3LONDRES-17

Jour 2 – Camden town, Covent garden & Soho

Le jour se lève sur Londres et le programme de notre journée s’annonce chargé. Un petit déjeuner anglais s’impose pour tenir le rythme. Pancakes, saucisses, bacon, haricots et pommes de terre, un café et en avant!

Notre première étape est la visite du quartier gothique, Camden Town. L’endroit est très (trop?) touristique, il y a énormément de monde partout, tout le temps. La foule est attirée par toutes ces boutiques aux looks incroyables, d’immenses chaussures ou têtes d’éléphant au-dessus des entrées.

Nous promenons jusqu’au Camden Lock Market où les stands de cuisine du monde côtoient cupcakes et donuts, les parfums de chocolat fondu vous chatouillent les narines et ce qui devait arriver arriva.. Tournée générale de mini pancakes au nutella et brochettes de fraises. Tout ça avant d’aller boire une bière au pub The World’s ends (#vousavezdiscalories?), point de chute d’Amy Whinehouse et, selon la devanture, le plus grand pub du monde.

Camden Town

LONDRES-16-2LONDRES-20-2LONDRES-19-2LONDRES-18-2LONDRES-24LONDRES-1-3LONDRES-23-2LONDRES-20-3

Un énième taxi nous emmène jusqu’au Covent Garden, merveille architecturale qui attire des visiteurs du monde entier. Le bâtiment abrite magasins, restaurants et stands de toutes sortes. C’est sans aucun doute l’endroit que j’ai préféré à Londres avec toutes ces enseignes, les musiciens et chanteurs d’opéra dans le grand hall. Nous déjeunons dans l’un des célèbres Shake Schack, histoire de vérifier que leur réputation est fondée (validée).

Nous sommes tout près du Hardy’s Original Sweetshop, la tentation est trop forte. Hop, une petit passage dans le temple du bonbon et des sucreries pour ramener quelques douceurs (ce qu’on vous dit pas c’est qu’on en a mangé la moitié avant de rentrer).

Covent Garden

LONDRES-8-2LONDRES-14-3LONDRES-4-3LONDRES-9-2LONDRES-10-2LONDRES-21LONDRES-15-3LONDRES-27-2LONDRES-19

Dernier stop de notre journée, nous atterrissons à Piccadilly Circus dans le quartier branchouille de Soho. Après un bref passage dans le célébrissime magasin M&M’s (j’avoue il est génial) nous nous mettons à la recherche du non moins célèbre Ice Bar. 20 minutes à -7 degrés dans un décor surréaliste entièrement taillé dans la glace, même les verres! Une super expérience.

Nous dinons à l’Angus Steakhouse de Piccadilly Circus et terminons notre soirée au casino. Une grande première pour moi qui n’avais jamais mi les pieds dans ce type d’établissement. Bilan: -30 livres (#chatnoir).

Soho

LONDRES-16-3LONDRES-6-2LONDRES-29LONDRES-7-3LONDRES-30LONDRES-17-3

Jour 3 – Notting Hill

The last day, ou devrais-je dire dernière matinée. Après un petit déjeuner vite expédié au Starbucks, nous décidons de visiter le tellement mignon Notting Hill à 500 mètres de nos appartements. Petites maisons en enfilade aux façades colorées, glycines et fleurs à toutes les fenêtres, je suis amoureuse.

Le quartier est connu pour ses jolies maisons mais aussi pour ses antiquaires et notamment le Portobello Market qui regroupe des centaines de stands et magasins. Il s’agit de la plus grosse concentration d’antiquités au monde. Balles de cricket anciennes, porcelaine anglaise, horloges et montres à gousset, téléphones, appareils photo d’un autre temps.. C’est le paradis des chineurs et des touristes en quête d’authenticité et de souvenirs originaux (cf. Les 10kg de tasses que j’ai ramené).

A peine le temps de fouiller sur les étales et de faire quelques achats que sonne déjà la fin de notre voyage. Une longue après-midi de voyage nous attend pour retrouver notre Corse. S’il est vrai que Londres ne faisait pas partie de mes destinations préférées, j’ai adoré cette ville. Les anglais sont tellement accueillants, drôles et ouverts et malgré le fait que tout soit surdimensionné là-bas, la ville reste d’une grande convivialité. See you soon London.

Notting Hill

LONDRES-4-2LONDRES-27LONDRES-18LONDRES-1-2LONDRES-25LONDRES-2-2LONDRES-3-2LONDRES-13-3LONDRES-31

Mention spéciale pour Marine & Anne-Laure à qui j’ai piqué (honte à moi) quelques photos du voyage 🙂

Ma routine beauté avec le retour des beaux jours

Salut les filles! J’espère que vous allez bien et que votre week-end s’est bien passé. Je vous retrouve ce soir pour un article beauté avec ma routine soins du moment.

Le printemps s’est installé depuis plusieurs jours, c’est la fin du froid et de la peau qui tiraille.  C’est le moment pour adapter sa routine de soins au retour des températures douces et ce n’est jamais évident, surtout si comme moi vous avez une peau dite « à problèmes ».  Si j’ai réussi à me débarrasser de l’acné grâce à l’homéopathie (vous pouvez retrouver mon article à ce sujet ici), elle reste grasse sur la zone T mais très sèche sur les autres zones du visages. Un vrai casse-tête pour accorder les différents produits et composer une routine qui fonctionne.

Au fil des années j’ai appris à connaitre ma peau, après l’importante hydratation de l’hiver vient une routine plus légère avec le printemps et les premiers rayons de soleil. C’est finalement dans plusieurs gammes de marques très différentes que j’ai trouvé mes indispensables, j’ai fini par comprendre que tout n’est pas bon à prendre dans une même gamme et qu’il faut composer pour s’adapter à chaque type de peau. Aujourd’hui même si mes vilains boutons ne sont qu’un mauvais souvenir, un entretien rigoureux est très important.

routine_6routine_7

Le démaquillage avec la solution micellaire Créatine H2O de Bioderma

J’ai passé des années à utiliser des produits pour peau grasse ou mixte qui étaient très agressifs et qui brûlaient ma peau. Ce qui n’a rien arrangé à mes problèmes de l’époque puisque la peau réagit aux agressions par une surproduction de sébum, à quoi je répondais par des produits toujours plus agressifs.. Un cercle vicieux! La solution micellaire Créatine H2O de Bioderma est la première étape pour nettoyer ma peau: elle est douce, calme les irritations et décongestionne l’épiderme. Un bol d’air frais après mes longues journées.

routine_3

Nettoyer ma peau et retirer les impuretés avec Effaclar de La Roche-Posay et le Pschitt Magique de Garancia

Mon meilleur allié depuis les années lycée est le gel nettoyant Effaclar de La Roche-Posay, prescrit lors de ma toute première visite chez un dermatologue à l’époque. Il ne m’a plus jamais quitté! Sans savon, sans alcool, sans colorant ni paraben, c’est le gel nettoyant doux par excellence. Il ne pique pas les yeux et laisse la peau parfaitement propre et apaisée. Je l’utilise matin et soir tous les jours.

Le Pschitt Magique de Garancia est un produit que j’ai très récemment découvert grâce à Solène du blog Isulena qui en parle très souvent à l’occasion de ses articles beauté. La promesse du Pschitt est d’affiner le grain de peau jour après jour en 30 secondes chrono! Je l’utilise deux à trois fois par semaine le soir à la place du gel nettoyant Effaclar, je le trouve un poil agressif ce pourquoi je limite son utilisation. Malgré ça mes pores semblent s’être resserrés après deux semaines d’utilisation, une belle découverte que j’ai donc intégré à ma routine.

routine_4routine_5

Hydrater avec la gamme Hydrabio de Bioderma et la crème matifiante de Kyrnella Nature Cosmetics

Côté hydratation la gamme Hydrabio de Bioderma m’a offert mes deux meilleures alternatives. J’utilise tour à tour la crème légère et la crème riche avant d’aller dormir: la première la majorité du temps, la seconde après le Pschitt Magique pour une hydratation plus intense. Cette gamme réactive le processus d’hydratation naturel de la peau tous les jours affecté par la pollution, le stress ou le climat. La bonne hydratation est l’étape la plus importante dans l’entretien de sa peau.

Pour le jour cela fait maintenant tout juste un an que j’ai adopté la crème matifiante à la châtaigne de Kyrnella Nature Cosmetics. Les actifs de la châtaigne régulent l’excès de sébum et raffermissent la peau. Elle unifie l’aspect de l’épiderme et matifie ma zone T qui me pose problème. Je l’utilise tous les matins pendant 21 jours, ce qui correspond au renouvellement cellulaire, puis j’arrête pendant dix jours avant de reprendre son utilisation. C’est une excellente base au maquillage.

routineroutine_1routine_2

Shop the products: Solution micellaire Créaline H2O BiodermaGel nettoyant Effaclar La Roche-PosayPschitt Magique Garancia édition limitéeCrème légère Hydrabio BiodermaCrème riche Hydrabio BiodermaCrème matifiante à la châtaigne Kyrnella Nature Cosmetics

signature

Cosy sunday

Le week-end se termine déjà et j’espère que vous en avez bien profité, nous voilà prêts (vraiment?) à attaquer une nouvelle semaine.

J’avais trop hâte de vous montrer ces baskets qu’on voit déjà partout (Personnalité.. Perso-quoi?) les Puma Heart! Elles nous envahissent, toutes les blogueuses les portent en blanc ou en noir, Instagram fait une overdose de Puma… Mais je n’ai pas pu résister! Mon amour inconditionnel pour les baskets a eu raison de moi et hop, voilà que je commande le seul et unique 38 restant sur Internet tous sites confondus. Beaucoup trop d’amour pour ces chaussures.

Une tenue confortable pour un dimanche cosy avec un pantalon à pinces et mon gros pull doudou que je vous présentais en version col roulé au mois de décembre pour rester au chaud. Pantalon que j’ai d’ailleurs aussi pris en noir tellement on est bien dedans! A porter aussi bien au village avec une tenue plus décontractée qu’au bureau.

Bonne semaine les meufs!

– SHOP THE LOOK –

Pantalon gris Benoa – Pull Pimkie sold out, similaire ici –  Sac A4 mini paper Balenciaga – Baskets Puma Heart – Montre Cluse Minuit – Bracelets Gigi Clozeau

look_3look_1look_9look_13looklook_14look_15look_10look_2look_12look_7

Rome, mes bonnes adresses

Sentez ces odeurs, les parfums de Rome la gourmande, celles d’une pizza au feu de bois, de pâtes à la carbonara ou de châtaignes grillées. Ecoutez le craquement des cornets de glace, le pas hâtif des serveurs et les éclats de voix des romains réunis autour d’un verre de vin. Je rêvais déjà de pizza bien avant de prendre l’avion et avais préparé mon coup en listant les restaurants, pâtisseries et cafés dans lesquels nous pouvions nous arrêter le temps d’un déjeuner, d’un dîner ou pour une pause dans notre course pour visiter la ville. En réalité j’étais bien loin d’imaginer que nous découvririons de si bonnes adresses.

J’aimerai partager avec vous quelques adresses que j’ai adoré tant pour l’accueil que pour la cuisine et que je vous conseille vivement si, comme nous, vous partez quelques jours à Rome.

Trieste Pizza

Via Urbana 112

img_3858img_3860img_3863img_3861

Nous sommes arrivés dans la capitale italienne au beau milieu de l’après-midi, trop tard pour manger au restaurant mais avec une faim de loup (une matinée de voyage ça creuse!). Une fois nos bagages posés nous nous sommes donc lancés à la recherche d’un endroit où manger sur le pouce, quelque chose à emporter ou à manger rapidement sans pour autant tomber dans le McDo du quartier (si je vous assure qu’on y a pensé). Et la traque n’aura pas duré longtemps: le temps de passer dans une rue juste derrière notre appartement, la Via Urbana. Cette petite rue est réputée pour ses restaurants peu fréquentés par les touristes et surtout très abordables,  d’ailleurs trois de mes bonnes adresses y seront, parfait si vous logez dans le quartier de Monti.

L’appel de la pizza romaine a été le plus fort. Des petites pizze individuelles réalisées en direct, sorties toutes chaudes du four pour atterrir directement dans votre assiette. Le personnel est ravi de parler français avec vous et est de très bon conseil pour le choix des pizze. Nous y sommes retournés deux fois pendant notre séjour. Pour deux petites pizze chacun et deux eaux gazeuses, 14euros. Un excellent rapport qualité/ prix tout près de notre appartement, le sourire et la bonne humeur du personnel en plus.

Il Nolano

Piazza Campo Dei Fiori 11

img_3930img_3932

Vous l’avez sans doutes deviné si vous me suivez sur Instagram, il a fait un froid de malade mental pendant tout notre week-end. Entre -4 et 1 degrés au meilleur de la journée, et cinq degrés de moins en ressenti. Le froid nous a mené directement dans un petit café Piazza Campo Dei Fiori pour un bon chocolat chaud, bien évidemment c’est la version « con panna » qui a eu raison de nous. Un café très intimiste avec de vieilles bouteilles transformées en bougies et de toutes petites tables. Le genre d’endroits que j’adore. Mais qui dit lieu touristique dit forcément prix plus élevés, 4,50euros pour un chocolat viennois. Quoi qu’il en soit c’est un bel endroit pour s’arrêter le temps d’un café ou d’un chocolat juste en face des étales du marché de Campo Dei Fiori.

Broccoletti

Via Urbana 104

img_3889img_3891img_3893img_3892

Sur les bons conseils de Francesca, notre hôte AirBNB, nous nous rendons au Broccoletti à 2min de  notre appartement. De l’extérieur l’endroit ne paye pas de mine, la décoration est très simple et la salle petite mais quelle surprise dans l’assiette! Là encore le serveur fait l’effort de nous expliquer la carte en français et nous conseille pour le vin. L’ambiance est conviviale et le restaurant n’est fréquenté que par des romains. Poulpe, purée de vitelottes et haricots pour moi, côté de porc panée pour monsieur, cheesecake et tiramisu pour le dessert, un vrai régal. En comptant la bouteille de vin (qui était parfait), l’addition s’élève à un peu plus de 60euros.

La Ciambella bar à vin

Via Dell’Arco della Ciambella 20

img_4038img_4037img_4043img_4039img_4045img_4036

C’est notre coup de coeur. J’avais repéré ce bar à vins sur TripAdvisor dans une petite rue tout près du Panthéon, en plein centre de Rome. Il est tout à fait possible de passer à côté sans même le voir tellement il est discret. Une fois à l’intérieur, on nous place en face du bar, dos aux caisses de vins, champagnes et muscats. C’est très beau! Des banquettes pour boire un verre de vin ou un cocktail font le tour de la salle. On nous donne une carte en français et je tente une grande première pour moi, le tartare. Erreur fatale, il était délicieux et j’aurai toujours le souvenir de ce premier tartare lorsque j’en mangerai d’autres « beurk, rien à voir avec celui que j’ai mangé à Rome ». Les produits sont frais et le personnel vraiment très agréable.

Pour deux plats, deux desserts, deux verres de vin et une carafe d’eau gazeuse l’addition avoisine les 70euros.

Al Cirichetto

Via Urbana 126

img_3979img_3978img_3975img_3974img_3982

Gros coup de coeur pour ce petit restaurant toujours sur la Via Urbana, ici on se lève pour prendre sa commande et pour aller la récupérer. Antipasti pour commencer, pâtes pour le plat, une petite bière et deux cafés: 41euros. Les prix sont très très abordables, on nous fait de grands sourires derrière les vitres de la cuisine et on repart soi-même avec le sourire et le ventre rond. Un bon compromis pour gouter à toutes les spécialités italiennes sans se ruiner et dans un endroit sympa.

Temakinho

Via dei Serpenti 16

img_4122img_4126img_4124

img_4128img_4125

Vous connaissez mon amour inconditionnel pour les sushis, pas question de passer plus de quinze jours sans en manger. Lorsque mon ami Yoann qui a vécu plusieurs mois à Rome m’a conseillé cette adresse de sushis brésiliens (non ce n’est pas une blague!) je n’avais plus qu’une idée en tête, essayer. Le concept fusion entre sushis et produits brésiliens, c’est le concept le plus improbable de la terre mais très honnêtement ce sont les meilleurs sushis que j’ai mangé de ma vie.

Une addition tout de même de 85euros pour deux, pas à la portée de toutes les bourses mais tellement bon. Il faut au moins y manger une fois pendant votre périple romain, un petit morceau de Brésil que vous n’oublierez pas de si tôt.